NETTALI.COM – Face à la presse ce lundi, l’envoyé spécial du ministre de l’Agriculture et du développement rural, Serigne Mboussobé Bousso a donné les raisons de l’élimination des subventions du prix de l’arachide.

En réalité, l’Etat n’a pas annulé toutes les subventions“, a déclaré Serigne Mboussobé Bousso.

Pour le directeur général d’Al Hakhou agrobusiness, cette mesure s’explique de manière aisée.
L’Etat a toujours épaulé les paysans raison pour laquelle il donne des subventions à hauteur de 13 milliards par an. Mais curieusement ces subventions ne laissent pas de trace après la vente de l’arachide. Au finish, cet argent ne revient pas réellement aux paysans, il disparaît complètement. Ainsi, dans le souci de mieux assainir le secteur de l’Agriculture, l’Etat a décidé d’annuler ces subventions“, précise le coordonnateur international des marabouts républicains.

Au delà de ces 13 milliards F Cfa, la Sonacos dispose d’une subvention de 30 milliards FCFA. Selon Mboussobé Bousso ” cet argent est exclusivement réservé à acheter 150.000 tonnes de graines pour aider les cultivateurs“.

Satisfait de la dernière campagne agricole, le DG d’Al Hakhou agro business n’a pas manqué de rappeler que la “nouvelle sera ouverte ce mardi 3 décembre et que le prix du kilo est fixé à 210 francs“.

Interpellé sur la concurrence chinoise, Mboussobé Bousso répond sèchement : ” Nous n’avons pas peur d’eux”.

Cependant, si le coordonnateur international des marabouts républicains se réjouit de la campagne agricole, c’est tout le contraire de Moustapha Cissé Lô qui parle d’échec.

  • Le privé achète déjà le kilogramme à 300 francs alors que vous  avez  fixé le prix à  210 francs. Ce qui est un véritable échec du gouvernement” a-t-il déclaré lors des débats pour le vote du projet de budget du ministère du Commerce et des PME. Selon Cissé Lô, le prix du kilogramme de l’arachide a été fixé avec des personnes qui ne sont pas du secteur.