NETTALI.COM – Marcher jusqu’aux grilles du Palais de la République, c’est le défi relevé par Guy Marius Sagna cet après-midi. L’activiste et ses camarades, qui protestaient contre la hausse du prix de l’électricité, ont été arrêtés, après avoir contourné l’impressionnant dispositif policier positionné aux abords de la Place de l’Indépendance.

La marche de  la plate-forme Aar li niu bokk, contre la hausse du prix de l’électricité, a vécu dans l’après-midi de ce vendredi. Après que l’autorité préfectorale a interdit leur manifestation, Guy Marius Sagna, Babacar Diop de Fds, bref une quinzaine de personnes, ont changé d’itinéraire pour, en contournant le dispositif policier,  passer par la Place de l’Indépendance et marcher jusqu’aux grilles du Palais de la République.

Le leader de France Dégage sera coffré dans une cabine juste derrière la porte principale de la Présidence, qui mène aux appartements privés du chef de l’Etat. Les autres manifestants ont été embarqués dans d’autres véhicules de police et conduits manu militari vers des destinations jusque-là inconnues.

“Imprécision de l’itinéraire, risque réels de troubles à l’ordre public, arrêté Ousmane Ngom.” Ce sont les motifs évoqués par le préfet de Dakar pour interdire la manifestation que la plateforme Aar Li nu Bokk avait prévue d’organiser ce vendredi après-midi pour dire non à la hausse du prix de l’électricité.

Pourtant, l’autorité préfectorale avait reçu, jeudi à sa demande, les signataires de la déclaration de marche pour leur proposer un autre itinéraire alors que les marcheurs voulaient aller de la Place de l’Obélisque au palais présidentiel. Le préfet avait proposé que la marche se fasse de la place de l’Obélisque au rond-point de la Rts. “Non”, avait répondu Aar Li nu Bokk avant de proposer de tenir la manifestation devant la Direction générale de la Senelec. Une proposition que la préfet a catégoriquement rejetée.

Les Forces démocratiques du Sénégal (Fds), les Gilets rouges, Sénégal notre priorité, Nittu dëgg des valeurs et Frapp avaient, malgré tout, annoncé leur ferme volonté de manifester pour exiger du chef de l’Etat “l’annulation de la mesure portant hausse du prix de l’électricité”.