NETTALI.COM – Moustapha Diakhaté n’est pas du tout séduit par «le panel de haut niveau» organisé par la Cellule des cadres républicains (Ccr). Ce membre fondateur de l’Alliance pour la république (Apr) n’est pas loin de penser qu’Abdoulaye Diouf Sarr et compagnie sont passés à côté de leur mission.

«Un Panel-meeting». Voilà comment Moustapha Diakhaté qualifie la rencontre organisée ce samedi par la Cellule des cadres républicains (Ccr) en présence du Président de la République, Macky Sall, par ailleurs chef de l’Alliance pour la république (Apr). Sur sa page Facebook, l’ancien député limogé récemment de son poste de ministre-conseiller ne se montre pas du tout tendre. Puisque, pour lui, la Ccr, c’est «10 ans de fourvoiement, sans gêne». «Plusieurs années après sa création, force est de constater que la Ccr, en dépit de la qualité de ses ressources humaines, n’arrive toujours pas à prendre toute sa place dans la nouvelle alternance en terme de diagnostics, critiques, propositions, débats d’idées et de création de lieux de rencontres pour l’animation de l’espace public sénégalais», écrit l’ancien président du groupe Benno Bokk Yakaar à l’Assemblée nationale. Et de poursuivre : «En lieu et place d’un Panel-meeting de vulgarisations de réalisations d’un gouvernement, c’est à travers des publications, séminaires, conférences contradictoires, travaux de recherche, qu’une structure de Cadres digne de ce nom doit participer au débat politique et faire des propositions de réformes pour faire avancer le Sénégal

De l’avis de Moustapha Diakhaté, en tant que cadre de réflexion, «la Ccr doit contribuer au renouveau de la pensée en s’attaquant, sans tabou, aux défis et enjeux du Sénégal et en formulant de nouvelles voies de progrès». «Plus généralement, souligne-t-il, il s’agit de permettre à l’Apr de contribuer à l’amélioration de la vie des idées et politiques publiques