NETTALI.COM – Le député Seydina Fall Bougazelli n’a pas déféré à la convocation de la gendarmerie ce vendredi. Épinglé dans une affaire de faux billets de banque, le député apériste a passé la journée d’hier, selon des sources proches de sa famille dans une clinique de la place où il a été interné pour hyperglycémie de «3,80».

Il était très attendu, hier vendredi, dans les locaux de la Section de recherches de Colobane, mais au final, il a brillé par son absence. Le député apériste Seydina Fall Bougazelli, puisque c’est de lui qu’il s’agit, n’a finalement pas déféré à la convocation à lui servie par les hommes du Commandant Mbengue. Une absence, nous souffle-t-on, qui a surpris les pandores. Surtout que le député interpellé avant-hier jeudi 15 novembre à Yoff, dans l’affaire des faux billets de banque, puis auditionné avant d’être remis en liberté, était d’abord attendu vers 11 heures pour continuation d’enquête.

Une santé qui s’est subitement détériorée

Selon des sources concordantes et autres proches du député de la majorité présidentielle, M. Fall a vu son état de santé se détériorer soudainement hier vendredi, en début de journée. «Il a assurément cumulé, les dernières 48 heures, un trop plein d’émotion, avec l’ébruitement de cette affaire qui a défrayé la chronique. Il a fini par craquer sous le poids du stress et de l’angoisse découlant de ce dossier.» Selon toujours nos interlocuteurs, Bougazelli a ainsi connu un malaise qui a nécessité sa conduite d’urgence dans une clinique de la place. Sur place et après diagnostic, les blouses blanches ont attesté qu’il souffrait d’une hyperglycémie qui a atteint 3,80g.» En conséquence de quoi, précisent nos sources, «Bougazelli a été hospitalisé».

Bougazelli attendu à la Section de recherches lundi prochain

Se voulant plus explicite, des sources concordantes proches du député apériste révèlent que «Seydina Fall Bougazalli souffre, depuis plusieurs années, d’un diabète de type 2. Une maladie qui, à plusieurs reprises, l’a cloué au lit, l’obligeant à suivre un traitement». Toutefois, une autre source proche du dossier s’est voulue formelle à la question de savoir si Bougazalli est dans les dispositions de répondre très prochainement à la convocation de la Section de recherches : «Il va effectivement déférer à cette convocation, probablement lundi prochain.»