NETTALI.COM – Les autorités judiciaires prennent très au sérieux l’enquête sur les munitions volées au camp militaire de Ouakam et qui devaient être acheminées en Mauritanie.  Macky Taal Ndiaye et Ameth Ndiaye, les deux convoyeurs interceptés par la gendarmerie à Pire, ont été inculpés ce mercredi par le Doyen des  juges, Samba Sall, pour association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste, détention illégale d’armes en vue de la commission d’actes terroristes, détention illégale de munitions ou d’armes et complicité de détention d’armes. Ils ont ensuite été placés sous mandat de dépôt à la Maison d’arrêt de Rebeuss où ils ont passé leur première nuit. Le cerveau, qui se trouve être un militaire, est activement recherché par sa hiérarchie.

Ce qui intéresse le plus l’armée, c’est l’arrestation du cerveau de cette affaire, le militaire Amadou Bécaye Sangaré, en fuite et activement recherché. Son arrestation permettra de savoir comment il a pu disposer de ces munitions, comment il a réussi à les sortir du camp militaire de Ouakam et qui sont ses éventuels complices, s’il y en a. L’armée veut que cette affaire soit tirée au clair. Et cela passe nécessairement par l’arrestation du soldat déserteur.

Ce mercredi, le Haut commandement de la gendarmerie, patron de la justice militaire, a reçu la demande d’ordre de poursuite du Parquet. Le dossier sera transmis au ministre des Forces armées, Me Sidiki Kaba, qui ne devrait pas tarder à signer le document demandé pour permettre à la justice d’installer ce militaire dans la procédure déjà ouverte au niveau du premier cabinet d’instruction du tribunal de grande instance de Dakar.

Dans la nuit du 26 au 27 octobre, la gendarmerie nationale ont découvert 3 900 cartouches d’AK-47, le célèbre fusil d’assaut russe. En effet, lors d’une simple opération de sécurisation à Tivaouane et environs, en prélude à la célébration de la naissance du prophète Mohamed (Psl), les gendarmes ont effectué un contrôle de routine sur un véhicule particulier de type Mercedes sur la Nationale 1.

Au cours de la fouille du véhicule, ils tombent sur l’importante quantité de munitions de guerre. Arrêté et interrogé, le chauffeur Maky Talla Ndiaye cite Ahmed Ndiaye qui l’avait chargé de convoyer ces armes. Arrêté à Rosso Sénégal, ce dernier balance le militaire qui, mis au courant de l’arrestation des convoyeurs, a disparu. Il est activement recherché.