NETTALI.COM – Hué et traité de « violeur » par des éléments supposés appartenir au camp de Ousmane Sonko, Me El Hadj Diouf n’a pas tardé à apporter la riposte. Face à la presse à la devanture du tribunal de Dakar où il était venu déposer la plainte de son client Mamour Dallo, ce matin, l’avocat n’a pas raté le leader de Pastef qu’il accuse de tous les péchés d’Israël dans cette vidéo.

« Je suis en train de démasquer un monstre, je suis en train de démystifier un menteur hors pair », dira Me Diouf, non sans taxer Sonko d’être un « escroc» doublé d’un redoutable « usurpateur de fonction ».

Pour lui, l’ex-inspecteur des impôts et domaines fait dans le terrorisme. Il en veut pour preuve, le fait qu’il fasse appel à la Casamance pour le soutenir dans son combat, comme s’il était animé de velléités irrédentistes. C’est ainsi qu’il assimile les partisans de Ousmane Sonko aux disciples de la secte Boko Haram.

La robe noire croit savoir que a carrière du jeune opposant est « compromise » et se laisse convaincre que celui-ci ira en prison.

Revenant sur les motivations de la plainte déposée auprès du procureur de la République sous le numéro 16 328, il indique que celle-ci vise les délits de diffamation et d’injures publiques.