NETTALI.COM – Selon un communiqué de la compagnie éthiopienne, l’avion immatriculé ET-AMG et numéro de vol ET908, assurant un service régulier de Diass (Sénégal) en route pour Addis-Abeba (Éthiopie) via Bamako (Mali) le 8 octobre 2019, est retourné vers le même aéroport (Diass, Sénégal) en raison d’un problème technique. Tous les passagers seront redirigés sur des vols alternatifs.

Quelques heures après, Sud Fm a recueilli le témoignage d’un passager. ‘‘Tout de suite au décollage, on a entendu un gros bruit. Il y a eu une explosion de la climatisation intérieure avec les nuages et tout de suite une perte de pression dès le décollage. Le pilote a continué la montée parce que, de toute façon, dès que vous commencez à monter, vous ne pouvez plus vous reposer, pour certainement entamer des formalités pour se poser, parce qu’il y avait vraiment un problème technique’’, a-t-il avancé avant de poursuivre, péremptoire : ‘‘Ensuite, il a fait ses manœuvres, on a survolé la cimenterie de Pout (région de Thiès). Je pense qu’il y a eu un dysfonctionnement majeur de la part d’Ethiopian et aussi un dysfonctionnement par rapport à la communication avec l’aéroport, parce que le pilote a fait plusieurs fois appel à la tour de contrôle, en vain. On sentait la peur à travers sa voix.’’

‘‘Nous venons d’échapper quasiment à un crash à l’aéroport Aibd à bord d’un vol Ethiopian Airlines. Dès les formalités d’embarquement à l’intérieur, j’étais surpris par la qualité de l’avion et j’ai interpellé les stewards. Je leur ai dit que j’ai pris plusieurs appareils d’Ethiopian, mais c’est la première fois que je vois un avion de si piètre qualité. Parce que, d’une part, au niveau des bagages, il est impossible de mettre des bagages et, ensuite, quand on s’essayait au siège, ça basculait. C’est vraiment du n’importe quoi’’, a déploré sur les ondes du journal de la Sud Fm un des passagers qui avait embarqué dans l’appareil.

‘‘Heureusement que le plan d’urgence de l’Aibd a fonctionné. C’est performant. En tout cas sur ce coup. Et ça a pu sauver 91 vies plus l’équipage. Si on a évité un drame, c’est parce qu’on a su réagir et circonscrire l’incident le plus rapidement, en immobilisant l’appareil’’, s’est réjoui le chef du Département des relations publiques et de la communication de l’aéroport Aibd, Tidiane Tamba.

Avec EnQuête