NETTTALI.COM – Les avocats de Ousmane Sonko viennent de renoncer à la conférence de presse qu’ils projetaient de tenir cet après-midi, à Dakar, pour s’expliquer sur les rebondissements relatifs à l’affaire des 94 milliards.

Ces robes s’exposaient à des sanctions  puisque le 25 septembre passé,  via un communiqué, le bâtonnier de l’ordre des avocats, Me Pape Leyti Ndiaye, invitait ses confrères à éviter les plaidoiries devant micros et caméras. ” Ces derniers temps, l’Ordre des avocats a constaté avec regrets des interventions désordonnées et peu reluisantes de quelques-uns de ses membres dans les médias généralement sur des affaires pendantes ou en voie de l’être devant les cours et tribunaux”, s’insurgeait le communiqué.

D’aucuns avaient, en son temps, relié ce coup de gueule de Me Ndiaye aux sorties de  Me El Hadj Diouf, l’avocat de l’ancien Directeur des Domaines, Mamour Diallo.

“Ces interventions médiatiques constituent souvent, voire toujours, des infractions aux dispositions de notre règlement intérieur” (l’article 26), expliquait le bâtonnier.

Ce dernier pense que ” les avocats doivent être les premiers sentinelles du respect scrupuleux de leurs règles professionnelles”.

Pour rappel, l’opposant Ousmane Sonko a dévoilé ce dimanche, lors d’une rencontre de son parti à Pikine, un plan visant, selon ses dires, à l’écarter de la course pour la présidentielle de 2014. C’est ainsi qu’il a souligné que la Commission d’enquête parlementaire sur l’affaire des 94 milliards est montée uniquement dans le dessein de salir son casier judiciaire, pour le rendre “inéligible”.