NETTALI.COM – C’est une grosse épine qui a été ôtée du pied du ministre de l’Intérieur en charge de la sécurité publique, Aly Ngouille Ndiaye. Pour le premier Grand Magal de Touba, après le rappel à Dieu de Cheikh Béthio Thione, Sokhna Aïda Diallo sera à Ngabou et Serigne Saliou Thioune à Janatou Mahwa.

Pour parer à d’éventuels affrontements entre disciples «Thiantacônes», désormais de guides différents, le ministre de l’Intérieur a pris toutes les dispositions utiles. Aly Ngouille Ndiaye qui ne voudrait pas d’une mauvaise surprise au prochain Grand Magal de Touba, prévu le 17 octobre prochain, a reçu, jeudi dernier, Serigne Saliou Thioune. Le ministre de l’Intérieur s’est longuement entretenu avec son hote sur l’organisation du Magal. Sur la sécurité, surtout avec le risque réel de troubles en cas de présence concomitante entre les disciples de Serigne Saliou Thioune et ceux de Sokhna Aïda Diallo à Janatou Mahwa, fief des «Thiantacônes» à Touba.

Comme on peut l’imaginer, le Khalife de la famille de Cheikh Béthio Thioune compte fêter le départ en exil de Cheikh Ahmadou Bamba à Janatou Mahwa. Sur le terrain vague, en face de la somptueuse demeure de Cheikh Béthio, où son papa avait l’habitude de vivre l’événement avec ses ouailles. Une décision de droit qui lui a été concédée. «Nous ferons de notre mieux pour la réussite de cet événement. Cheikh Béthio ne lésinait pas sur les moyens. Et son fils Cheikh Saliou Thioune ne marchera que sur ses pieds. Cheikh Saliou enverra des bêtes dans tous les foyers de Janatou (Mahwa) comme le faisait son défunt père», expliquera, plus tard à «L’Observateur», un des disciples de Cheikh Saliou Thioune.

Sokhna Aïda Diallo passera le Magal à Ngabou

Mais, si les craintes d’échauffourées tenaillaient les autorités du pays, les risques d’affrontements entre disciples «Thiantacônes» sont désormais faibles, voire inexistants. Sokhna Aïda Thioune, qui est rentrée de Bamako hier soir, donne rendez-vous à ses disciples à Ngabou pour la célébration du Magal. «Le choix de Ngabou n’est pas fortuit. C’est Cheikh Béthio Thioune, de son vivant, qui avait installé Sokhna Aïda dans cette localité. Depuis presque 5 ans, elle quittait Ngabou pour venir célébrer le Magal à Touba. Avec les malentendus notés depuis la disparition du Cheikh, elle va fêter le Magal là-bas», confie un proche de Sokhna Aïda Diallo. Cette dernière qui se trouvait au Mali depuis la semaine dernière, s’est repliée à Mbour pour se reposer. Elle compte faire face à la presse en début de semaine pour une déclaration à l’endroit des «Thiantacônes».