NETTALI.COM – Le président du Conseil d’administration de l’Institut de prévoyance retraite du Sénégal (Ipres) a eu la tête de son directeur général. Mais pour obtenir le départ de Mamadou Sy Mbengue, le très puissant Racine Sy a dû lui livrer une bataille de plusieurs semaines, avec parfois des armes peu conventionnelles.

C’est finalement le président de la République qui a pris la décision, ce mercredi 2 octobre, en Conseil des ministres. Macky Sall a mis fin aux fonctions du Directeur général de l’Institut de prévoyance retraite du Sénégal (Ipres). Mamadou Sy Mbengue est ainsi remplacé à la tête de l’Ipres par le magistrat à la Cour des comptes, Amadou Lamine Dieng, précédemment Directeur général de l’Anpej.

Mamadou Sy Mbengue perd ainsi la guerre qui l’oppose au président du Conseil d’administration de l’Ipres depuis de nombreuses semaines. Le désormais ex-Dg de l’Ipres peut même s’estimer heureux d’avoir sauvé sa tête. Puisqu’il devient patron de la Sn-Hlm. Et selon des sources, il ne doit cette nomination qu’à sa proximité avec l’épouse du chef de l’Etat.

En fait, le départ de Mamadou Sy Mbengue de l’Ipres était attendu depuis assez longtemps. Lui-même a révélé que le président du Conseil d’administration, Mamadou Racine Sy, lui avait demandé de démissionner. Ce qu’il a toujours refusé de faire. La guerre entre les deux hommes avaient abouti à des accusations de mauvaise gestion, avec «une rupture d’approvisionnement de médicaments au centre médico-social de Dakar et dans les régions malgré un budget de 600 millions de francs, des retards de paiement des pensions, des détournements de tickets de restaurant, des recrutements inutiles pour satisfaire une clientèle politique…»

Racine Sy et Mamadou Sy Mbengue avaient même réussi à diviser les retraités du Sénégal en deux groupes. Un groupe favorable au Pca qui a fait plusieurs sorties dans la presse pour attaquer le Dg, lui-même défendu par un autre groupe. «Il ne faut pas sacrifier ce cadre compétent, sérieux et travailleur. Ceux qui veulent sacrifier Mamadou Sy Mbengue, ce sont eux-mêmes qui l’ont amené à l’Ipres. Et il ne fait que mettre en œuvre les décisions du Conseil d’administration», avait notamment déclaré, dans la presse, Mor Talla Fall, porte-parole de l’Association nationale des retraités du Sénégal. Non sans accuser : «Racine Sy est très serviable, mais il ne peut pas s’ingérer dans les activités de nos associations.»

Mais, Racine Sy ne s’est pas limité à armer une partie des retraités contre Mamadou Sy Mbengue. Plusieurs articles au vitriol ont d’ailleurs été publiés dans la presse contre le désormais ex-Dg de l’Ipres. Mieux, un activiste très connu dans les médias est entré dans la danse, organisant plusieurs attaques contre Mamadou Sy Mbengue. Résultat : Macky Sall a donné à Racine Sy ce qu’il voulait, c’est-à-dire le remplacement de Sy Mbengue par Amadou Lamine Dieng.