NETTALI.COM – Selon le député Mamadou Lamine Diallo, le chef de l’Etat qui aurait misé sur son frère Aliou Sall pour lui succéder, lorgne désormais son beau-frère Mansour Faye, puisque, le maire de Guédiawaye serait grillé par les rebondissements portés par la Bbc sur l’affaire Petro-Tim.

«Il faut le marteler, le capital social est le plus déterminant des quatre types de capitaux ; les trois autres étant le capital technique, le capital humain et le capital naturel. Chez Macky Sall, tout est infrastructure, traduisant plutôt un capital technique mal réalisé, comme le prouvent les inondations dues à l’incapacité de Mansour Faye, dauphin caché de la Famille Faye Sall (… )», indique le député dans ses contributions hebdomadaires.

Vrai ou faux ? En tout cas l’édile de St-Louis est de plus en plus suspecté d’être la carte maitresse du chef de l’Etat, réélu en février 2019 et qui ne s’est pas encore choisi formellement un successeur. Dans un article publié le 12 avril dernier et intitulé « Mansour Faye met la main sur la manne sociale », nettali.com avertissait au lendemain de la formation d’un nouveau gouvernement : « Mansour Faye se taille la part du social, pour ne pas dire la part du lion après être passé au  ministre de l’Assainissement et de l’Hydraulique rurale. Un ministère bien discret par son intitulé, mais bien balèze dans la réalité. Et pour peu qu’on s’y attarde et qu’on en découvre le contenu, on se rend bien compte qu’il est plus important qu’il ne paraît. En effet, lorsqu’on interroge le décret de répartition des services de l’Etat, on note que presque tout le social revient au beau-frère du président de la République qui concentre des pans entiers de programmes jadis logés entre la présidence, la primature et certains ministères ».