NETTALI.COM – Le verdict du procès du coup d’Etat manqué de 2015 au Burkina Faso est tombé ce lundi, après 19 mois d’audience.

Les généraux Gilbert Diendéré et Djibrill Bassolé, accusés d’être les cerveaux du coup d’Etat manqué de 2015 au Burkina Faso, ont été reconnus coupables et condamnés respectivement à 20 et 10 ans de prison ferme lundi par le tribunal militaire de Ouagadougou.

Plus de 84 personnes sont poursuivis pour avoir tenté de renverser le 16 septembre 2015 le gouvernement de transition.

Le parquet avait requis la prison à vie contre les généraux Gilbert Diendéré et Djibril Bassolé présentés comme les cerveaux présumés du putsch.

Les plaidoiries ont duré deux mois et demi dans le cadre du procès du coup d’État manqué de septembre 2015 au tribunal militaire de Ouagadougou.