NETTALI.COM – Une femme kamikaze, membre du groupe jihadiste Boko Haram, s’est fait exploser dans la nuit de mardi à mercredi dans l’ouest du Tchad, tuant six personnes dont un militaire, selon les informations d’un haut-gradé tchadien à l’AFP.

Six personnes, dont un militaire, ont été tuées dans un attentat perpétré dans la nuit de mardi à mercredi par une femme kamikaze dans l’ouest du Tchad, a déclaré mercredi à l’AFP un officier de l’armée tchadienne.

« Vers une heure du matin, une femme kamikaze, membre de Boko Haram (le groupe jihadiste nigérian) est entrée dans la cour du chef de canton de Tatafiromou où elle a actionné sa charge, tuant 6 personnes dont un militaire », a indiqué à l’AFP un haut-gradé de l’armée tchadienne sous couvert d’anonymat. L’attaque a eu lieu dans la sous-préfeture de Kaïga-Kindjiria (province du Lac) et a été confirmée par une ONG locale.

Avec AFP