NETTALI.COM – Membre du Comité directeur du Parti démocratique sénégalais et président fondateur du Mouvement Libérez Karim (Mlk), Alinard Ndiaye a craché sur le poste de Secrétaire national adjoint en charge du secteur privé et du patronat, que lui avait confié Me Wade dans le nouveau Secrétariat exécutif du parti libéral. Déçu, l’homme accusé Karim Wade d’être derrière tout ceci.

«Le Président Wade ne fait plus rien aujourd’hui, c’est Karim Wade qui gère le parti depuis son exil et c’est lui qui impose sa succession et ses desiderata. Il nomme qui il veut, il le fait parapher et le fait signer par le Président Wade. Vu son âge et compte tenu de tout ce qu’il a fait en termes d’avancées démocratiques, je pense qu’on devrait le laisser se reposer. Il ne devrait plus être mêlé à ces histoires », déclare Alinard Ndiaye qui ne veut plus être considéré comme un karimiste.

«Ce qui s’est passé, ajoute-t-il, c’est qu’ils sont allés vers une réorganisation des structures directionnelles du parti et ils ont organisé le Secrétariat national. Ce qui s’est passé, c’est qu’ils ont fait la réorganisation non pas sur la base des compétences ou sur la base du mérite, encore moins sur la base du vécu politique de certains. Mais ils ont mis en selle des gens qui n’ont ni le profil ni la compétence académique, encore moins celle politique pour gérer une direction de parti. Et ils ont sacrifiés tous ceux qui ont mouillé le maillot pour le parti ».

« Je mène un combat personnel »

« En ce qui me concerne, je précise que, pour le moment, je ne suis pas dans une logique de groupe pour combattre. C’est un combat personnel que je mène, parce que je sens que j’ai été trahi, lésé. Parce que tout simplement, je ne mérite pas ça. Sur le plan politique, sur le plan des diplômes, de la formation académique, sur le plan de mon parcours politique de plus de 20 ans, je ne mérite pas un poste de Secrétaire général chargé du secteur privé et du patronat. Ce Secrétariat, c’est un grand n’importe quoi. Nous ne sommes pas dans un gouvernement d’État, nous sommes dans la gestion d’un parti politique, donc je ne me sens pas à l’aise dans cette restructuration et je pense que c’est du mépris inqualifiable. Vouloir me donner ce poste, c’est me considérer comme l’esclave d’une famille et je ne le suis pas. Je suis un Ndiaye, j’appartiens sociologiquement à une famille reconnue dans tout le pays. Je ne me permets pas certaines choses, raison pour laquelle je ne peux non plus accepter certaines choses », peste-t-il.

Il accuse ainsi ouvertement Karim Wade d’être derrière ces nominations. «Je l’accuse d’être l’unique et le principal responsable de tout ce qui m’arrive, parce qu’il me connaît et il sait de quoi je suis capable. J’accuse Karim Wade d’être le seul responsable de cette situation de mépris, d’injustice. Je ne trouve plus les mots… J’ai des enfants, j’ai de la famille, j’ai des gens qui croient en moi, quoi qu’on puisse dire, j’ai un mouvement implanté un peu partout dans le pays. Donc, je ne peux pas accepter certaines choses. Je ne m’identifie pas à ce poste. Par conséquent, je le lui rends pour le mettre à l’aise afin qu’il puisse dérouler sa stratégie. J’ai décidé, à compter de ce jour, de cesser d’être un Karimiste », décide-t-il.