NETTALI.COM – Ce jeudi, il n’y a pas que Guy Marius Sagna qui a été contraint de rester en prison. Taïb Socé est lui aussi maintenu dans les liens de la détention puisque sa proposition de paiement a été rejetée par le juge.

Dans l’espoir de recouvrer la liberté, le célèbre prédicateur de la Rfm qui est en prison depuis le 25 juillet dernier, suite à l’exécution d’une  contrainte par corps – notamment une mesure d’emprisonnement destiné à forcer quelqu’un au paiement d’une amende ou de dommages et intérêts – qui pesait sur lui depuis 2015, avait initié une procédure en référé pénal.

Ses conseils, Mes Aïssata Tall Sall et Aboubacry Barro ont proposé un accord dans le sens de verser la somme de 10 millions de francs Cfa dans un premier temps ; quant au reliquat, le prédicateur s’est engagé à le rembourser, selon un moratoire de 10 mois.

Mais, d’après nos sources, Me Idrissa Sadjo qui assure les intérêts de la partie civile l’a rejeté. Il a en effet réclamé le versement de la somme de 100 millions, faisant dans la foulée savoir que son client a renoncé aux 60 millions. Engagement impossible à tenir à l’heure actuelle par Taïb Socé puisque ses avocats ont évoqué des difficultés financières, soutenant même que leur client ne dispose pas d’un tel montant puisque les 10 millions proposés, ont été rassemblés par son épouse.

Des arguments qui n’ont pas convaincu le juge qui a tout simplement rejeté l’accord proposé par le prédicateur.

A noter que ce dernier avait été condamné à allouer la somme de 160 millions à imam Mouhamadou Boussirou Sall, suite à sa déclaration de culpabilité pour escroquerie par la Cour d’appel de Dakar, dans une affaire de transaction portant sur de l’or qui a mal tourné.

Pour rappel, le célèbre prêcheur de la radio RFM avait pris part à une transaction portant sur de l’or, d’un montant estimé à 146 millions de francs CFA. Selon le plaignant, Moustapha Bassirou Sall dit Bouchra, Taïb Socé l’a appelé depuis Dubaï où il vit, pour lui demander si son ami dubaoïte avait toujours besoin d’or. Ce dernier du nom de Ali intéressé, avait alors fait une commande de 30 kg pour le prix de 111 millions de F CFA. D’après toujours le sieur Sall, son ami est par la suite venu au Sénégal, et ensemble, ils sont partis en Gambie avec Taïb Socé, Cheikh Tidiane Diakhaté et Moussa Touré. Car, explique t-il, Moussa Touré leur avait fait croire qu’il était beaucoup plus facile de convoyer l’or à partir de la Gambie pour Dubaï.

Cependant, l’expédition gambienne sera infructueuse pour des prétendues difficultés de déclaration en douane. Finalement, les parties se tournent vers le Mali. A son retour à Dubaï, Moustapha B. Sall se verra dire par Taïb Socé que l’or a été volé.

Lors de son procès, Taïb Socé avait accusé ses amis de l’avoir floué et n’avait reconnu alors avoir encaissé que 35 millions versés en plus par la partie civile, lorsque l’opération de Banjul a échoué.

Seul Taïb Socé a été ainsi jugé et condamné à  5 ans dont 3 ferme, avant de bénéficier d’une grâce présidentielle au bout de 7 mois après la confirmation de sa culpabilité par la Cour d’appel de Dakar.