NETTALI.COM – Le Sénégal a perdu sa deuxième finale de Coupe d’Afrique mais il était supérieur à l’adversaire. Le niveau de l’arbitrage était en deçà du niveau technique des joueurs, telle est la conviction de Matar Ba.

Nous étions supérieurs à l’adversaire”, a réagi d’entrée Matar Bâ, ce dimanche, au Grand Jury de la Rfm.

Certes, les Lions ont raté la dernière, leur rêve de décrocher leur première étoile s’est envolée, mais l’accueil chaleureux réservé aux joueurs a fait du baume au coeur.

Ce que j’ai vu hier quand l’avion a atterri est… Oui, c’était le 23 juin du foot. La jeunesse nous a demandé d’être persévérant. Le Président Macky Sall a entendu ce message et c’est pourquoi il a demandé à la fédération et aux joueurs, dans deux ans, de revenir avec la coupe. Il n’y a plus lieu de se décourager. Le Président a tout mis en œuvre pour que l’équipe puisse avoir les conditions de préparation et de performance”, se réjouit-il.

Cependant, le boss du sport sénégalais n’a pas manqué de pointer du doigt l’arbitrage de la CAN. Un arbitrage,dit-il, a porté préjudice aux hommes d’Aliou Cissé lors de la finale.

C’est réellement dommage à ce niveau qu’on ait des arbitres qui ne sont pas à la limite professionnels. Certains arbitres ne sont même pas dans un tournoi professionnel dans leurs pays. Le niveau de l’arbitrage est en deçà du niveau technique des joueurs. Le nombre de fautes commises par l’adversaire est énorme et il n’y a eu aucun carton rouge. Le jeu était haché“, a regretté le ministre des Sports.

Malgré le statut de vice-champion, l’avenir d’Aliou Cissé sur le banc est sur toutes les lèvres. Si certains misent sur la continuité de Cissé, d’autres par contre, réclament son départ. Face à cette polémique, Matar Ba tranche en ces termes :  ”Notre objectif à nous tous Sénégalais c’était d’avoir le trophée. Aliou, à mon avis, bénéficie de la confiance de la fédération”.