NETTALI.COM – Dans sa publication du jour, le quotidien L’As est revenu sur les minutes de l’audition de Pierre Goudiaby Atepa qui a mis en contact Aliou Sall avec Frank Timis, alors qu’il était conseiller dans le cabinet du président Wade. L’architecte, face aux enquêteurs de la Division des investigations criminelles  ce jeudi, a nié avoir touché un seul copeck dans cette affaire. Il pense que si le Roumain arrive à négocier des contrats de 10 milliards F CFa, « c’est que nos autorités sont des incompétents ».

«Si Timis arrive à négocier des contrats de 10 milliards de dollars, c’est que nos autorités sont des incompétents…», c’est ce qu’a affirmé le président du mouvement Sénégal Rek, qui a révélé à la Dic avoir mis en contact Frank Timis avec les présidents Wade et Macky Sall.

« Cependant, au-delà de cette agitation sur les contrats pétroliers et gaziers, Pierre Goudiaby Atepa pense que c’est le moment de voir comment réorganiser le secteur des ressources naturelles », écrit notre confrère. «Est-ce qu’il faut se contenter de nos 10% ? Je pense que non. Il faut y réfléchir pour voir comment renégocier les contrats pour que l’intérêt du Sénégal prime. Je pense à une coopération approfondie avec par exemple l’Arabie saoudite, le Brésil, etc. je souhaite que les autorités s’approchent de ces pays pour bénéficier de leurs expériences», indique Pierre Goudiaby, dans les colonnes de L’As.

«Nous avons de l’or, du pétrole, du gaz, du zircon, etc. bref toutes les ressources naturelles, et on est toujours pauvre. C’est inadmissible. Les Sénégalais ne doivent pas accepter cela. On est très riche, mais on est parmi les plus pauvre de la planète», a-t-il ajouté, selon nos confrères.

« L’architecte demande aux Sénégalais d’arrêter de diaboliser Timis parce que, si les contrats sont mal négociés, on ne doit en vouloir qu’à nos autorités », rapporte le quotidien.

«L’audition s’est bien passée et j’attendais cela depuis longtemps. Je me suis réjoui devant les enquêteurs que le Sénégal s’est organisé pour éclairer la lanterne du peuple sur cette affaire. L’affaire est importante et délicate», a confié Pierre Goudiaby Atépa à la sortie de son face-à-face avec les enquêteurs.

«Je n’ai pas touché un seul franc de Frank Timis pour l’avoir mis en contact avec les deux chefs d’Etat. Non plus, je n’ai pas reçu une cravate d’Aliou Sall, ni de Frank Timis. J’ai fait cela en ma qualité de conseiller spécial du président Wade. C’est moi aussi qui avais présenté Me Wade aux Indiens pour les bus Tata, alors que je ne suis même pas un président de conseil d’administration. Je l’ai fait par patriotisme», a soutenu l’architecte. Il avoue avoir convaincu l’ancien président Me Abdoulaye Wade de signer l’accord avec Frank Timis. «Je lui avais dit que s’il le laissait partir, il allait aller forer chez nos voisins ; et s’il va siphonner, il ne fera de notre pétrole», a révélé Pierre Goudiaby Atepa.