NETTALI.COM- Les nouveaux dispositifs législatifs et réglementaires criminalisant le viol et la pédophilie seront adoptés avant la fin du mois d’octobre 2019. Du moins, telle semble être la volonté du chef de l’Etat.

Lors du Conseil des ministres de ce jeudi 13 juin 2019, le Président Macky Sall s’est dit préoccupé par la maltraitance des enfants et des groupes vulnérables. Aussi a-t-il rappelé au Gouvernement la place centrale de la protection sociale des groupes vulnérables dans le Plan Sénégal émergent (PSE).

Et c’est à ce titre qu’il a donné des instructions aux ministres de la Justice et celui en charge de la Famille en vue de l’adoption des textes sur la criminalisation du viol et de la pédophilie.

En outre, le chef de l’Etat a instruit le Gouvernement d’« évaluer la mise en œuvre de la stratégie nationale de protection de l’enfant, de veiller à l’adoption urgente du projet de loi portant code de l’enfant, et de bien préparer l’organisation de la journée africaine de l’Enfance, prévue le 16 juin 2019. »

Concernant les violences faites aux femmes, le chef de l’Etat s’est félicité de la tenue prochaine du 16 au 18 juin 2019, du premier Sommet africain sur les Mutilations génitales féminines et le mariage d’enfants.

Il a également demandé au Gouvernement « l’impératif de lutter avec rigueur contre les violences de toute nature, faites aux femmes, et de conforter leur rôle indispensable dans l’épanouissement et le bien-être familial. »

Dans la même dynamique, le Président a instruit  son équipe « de finaliser avant fin septembre 2019, l’élaboration d’un plan national de Lutte contre les violences faites aux femmes sur la période 2019-2024. »