NETTALICOM – Des organisations de la société civile, partis politiques, mouvements et personnalités indépendantes ainsi que des associations et organisations communautaires se sont réunis à Dakar, ce samedi 8 juin 2019, pour mettre en place un large front citoyen pour la sauvegarde des richesses pétrolières et gazières du Sénégal.

Ce mouvement poursuit les objectifs suivants :  exiger la transparence dans la gouvernance des ressources naturelles ;  transmettre les dossiers liés aux contrats sur le pétrole et le gaz à la justice ;  exiger la renégociation des contrats signés ; exiger le recouvrement des avoirs pétroliers et gaziers
« Ce mouvement qui se veut ouvert et inclusif, entend mener, dès les prochains jours, des actions décisives au Sénégal et dans la diaspora, pour mettre un terme à la spoliation des richesses de notre pays au profit des réseaux mafieux intérieurs et étrangers avec la complicité coupable du président de la République », selon le texte parvenu à nettalicom
« Le mouvement invite tous les patriotes, citoyens et citoyennes du Sénégal et de la diaspora, à se tenir prêts à répondre aux mots d’ordre qui seront donnés à la conférence de presse prévue le lundi 10 juin 2019 », exhorte le texte.

Les partis et mouvements fondateurs de ce front sont : CosM23 ; LEGS Africa
– Mouvement Y en a marre ; PASTEF ; AGIR ; CAJUST ; One Million March ; Forces Démocratiques du Sénégal (FDS) ; Congrès pour la Renaissance Démocratique (CRD) ; Dafa Jott ; Avenir Senegaal Bi Ñu Bëgg ; Frapp France Dégage et Imam Ahmadou Kanté (indépendant)