NETTALI.COM – Alors que jusqu’ici on a remarqué des démarches isolées des différents leaders de l’opposition suite aux révélations de la Bbc sur l’affaire Petro-Tim, le front de résistance nationale sort de sa réserve que semblait lui imposer le contexte de dialogue politique. Le cadre unitaire exige la démission de Aliou Sall et interpelle les partenaires financiers du Sénégal.

« Le FRN exige la démission sans délai d’Aliou Sall de toutes ses fonctions publiques et la déclassification immédiate du rapport de l’IGE sur cette affaire afin que l’opinion publique nationale et internationale soit édifiée sur ses conclusions. De même, le FRN lance un vibrant appel aux instances compétentes de la CEDEAO et/ou de l’Union Africaine pour que justice soit faite », c’est ce qu’a demandé le Front de résistance nationale, dans un communiqué parvenu à nettali.com, ce vendredi.
« De cette enquête, il ressort qu’Aliou Sall, qui est à la fois frère cadet de Macky Sall Président de la République, maire de Guédiawaye, président de l’Association des maires du Sénégal, directeur général de la Caisse des Dépôts et Consignation (CDC), membre du Conseil d’Administration de la compagnie Air Sénégal international ; et non moins Administrateur à la Banque de Dakar (BDK), a perçu des  sommes importantes dans l’attribution de licences à la société Petro Tim. On découvre dès lors que des délinquants en col blanc, embusqués au plus haut sommet de l’Etat, ont fait subir à notre pays un préjudice estimé à 10 milliards de dollars, selon la BBC, avec la complicité de flibustiers étrangers, au moment où les Sénégalais vivent les pires difficultés de leur existence », mentionne le document.

« Face à ces graves révélations, poursuit le texte,  Macky Sall et son régime patrimonialo-affairiste, visiblement paniqués par les accusations de la BBC et sentant bien le naufrage inéluctable, s’engagent dans une rescousse de la famille et une rhétorique pseudo-nationaliste de mauvais aloi pour tenter d’étouffer ce scandale. Cette prétention de sauvegarder vaille-que-vaille les intérêts de la fratrie a atteint son paroxysme lorsque Macky Sall, pris dans les rets de la corruption de son système népotiste, a tenté vainement de couvrir, de son aile protectrice, la délinquance financière des siens. En essayant, plutôt mal que bien, de se soustraire à l’opprobre infamant qui le poursuivra éternellement, Macky Sall avoue qu’il est le principal responsable de ce carnage financier pour avoir signé le décret d’attribution de la licence à Petro Tim contre l’avis de l’Inspection Générale d’Etat et surtout en sachant que son frère était au cœur de ce scandale ».
« Il ne faut également rien attendre de la justice sénégalaise, totalement discréditée, qui a raté à maintes reprises l’occasion de se hisser à la hauteur de son serment en refusant d’enquêter sur les scandales qui jalonnent la gouvernance de Macky Sall », se laisse convaincre le Frn. Qui n’a pas manqué de tancer les députés.

« Parce que l’on ne peut rien espérer ni de l’Assemblée nationale qui a déjà été saisie pour la mise en place d’une commission d’enquête sans suite, ni de la justice sénégalaise, le FRN invite les juridictions américaine et britannique, qui ne doivent pas laisser planer le doute sur l’intégrité de BP, société cotée en bourse, à ouvrir une enquête conformément aux lois en matière de délits financiers », justifie le communiqué.
Pour conclure, « le FRN engage le peuple sénégalais à réclamer justice par une forte mobilisation, et par tous autres moyens pertinents ».