NETTALI.COM – Il doit son ascension politique fulgurante, en partie, à ses révélations sur la gestion des ressources naturelles découvertes au Sénégal durant ces dernières années. Ousmane Sonko n’a pas mis de temps pour réagir vigoureusement à publication d’une vidéo de BbcAfrique, enquêtant sur les liens entre Aliou Sall, Frank Timis et British Petroleum. Pour lui, les montants avancés sont « dérisoires ».

Le leader du parti Pastef/Les patriotes charge le frère du président de la République sur les ondes de Sud Fm, ce lundi. «Fondamentalement, il n’y a rien de nouveau…Aujourd’hui, cette affaire va connaitre encore des épilogues. Je trouve que les montants avancées par Bbc sont dérisoires, parce qu’à ce niveau d’enjeu, il faut le prévoir sur des milliards de dollars», avertit celui qui est arrivé 3e à l’issue de la présidentielle de 2019.

Allant plus loin, Sonko relie le dialogue politique en cours à une volonté d’effacer des traces relatives à des délits de ce genre ». «Tout ce qui est en train de se passer avec le simulacre de dialogue, c’est pour effacer des traces par rapport à des délits de ce genre, pour ne pas dire à des crimes financiers. Tôt ou tard, que ce soit dans les juridictions internationales ou nationales, la lumière sera faite et les responsabilités totalement établies et que les gens rendent compte de ce qu’ils ont fait sur les biens appartenant à 14 millions de Sénégalais, mais qui ont servi à enrichir un groupuscule de personnes de manière indue», ajoute l’ex-inspecteur des impôts et domaines.

Ne s’arrêtant pas au milieu du gué, le patron de Pastef, qui avait déjà déposé une plainte sur l’affaire, compte réactiver le dossier au niveau international. « Nous allons réactiver tout ce qu’on avait fait au  niveau international, parce que nous pensons qu’il n’y aura aucune chance d’aboutir à quelque chose ici au niveau interne », prend-il date.

Toutefois, il regrette l’attitude des Sénégalais qui restent stoïques, malgré ces révélations mettant en lumière ce qu’il perçoit comme une gestion opaque des ressources du Sénégal.