NETTALI.COM – Que reste-t-il de la coalition «Sonko président » qui avait porté la candidature du leader de Pastef à la dernière présidentielle ? La question est d’autant plus légitime que les deux principaux alliés de l’ex-inspecteur des impôts et domaines-Pierre Goudiaby Atepa et Boubacar Camara-ont décidé de participer, en première ligne, au dialogue national initié par le chef de l’Etat.

Ce mardi, lors du lancement du dialogue national, le représentant de Boubacar Camara, Mor Ndiaye, était bel et bien et présent. Il nous est revenu que l’alliance entre Fippou, dont le candidat a été recalé à l’épreuve du parrainage, et Pastef, devaient s’arrêter au lendemain de l’élection du 24 février 2019.

Quelques jours plus tôt, présentant le projet dénommé « La nouvelle route de l’acier et de l’aluminium», Pierre Atepa Goudiaby, l’autre mastodonte de cette coalition, avait tendu la main au président Macky Sall, pour qu’il accepte de parrainer l’initiative. Dans un entretien accordé ce jeudi au site d’information Dakaractu, l’ex-architecte conseil du président Abdoulaye Wade, qui souscrit au dialogue, se dit prêt à rencontrer le chef de l’Etat dans les tout prochains jours.

Toutes choses qui confortent nettali.com. En clair,  dans un article publié le 28 mars dernier, nous titrions : « Appel au dialogue : voix discordantes chez Ousmane Sonko ».

En définitive, il est utile de souligner qu’en déclinant de participer au dialogue politique initié par le président de la République, Ousmane Sonko n’a pas parlé au nom de toute sa coalition, dont le poids est à relativiser, avec les notes de discorde mentionnées plus haut.

Pour rappel, arrivée 3e à l’issue de la présidentielle de 2019, la coalition « Sonko Président » avait engrangé 687 065 voix soit 15,67% des suffrages, se classant juste derrière Idrissa Seck.