NETTALI.COM – Le maire de la Médina, réagissant à  la sortie du bâtonnier Me Mbaye Gueye, enfonce l’actuel ministre des Affaires étrangères qui aurait, selon ses dires, empêché que la défense de Khalifa Fall jouisse des effets du règlement N°5 de l’UEMOA, relatif à la présence de l’avocat avant la première séance d’audition de police.

« C’est Me Sidiki Kaba qui doit être jugé pour ce qu’il a fait à Khalifa Sall », c’est le coup de gueule du maire de la Médina, qui a rendu visite hier à Khalifa Sall. De retour de la prison de Reubeus, Bamba Fall a donné son point de vue sur la polémique relative au règlement N°5 de l’UEMOA qui défraie la chronique depuis la libération, avant-hier jeudi, du chanteur Thione Seck.

Le socialiste donne raison au bâtonnier de l’Ordre des avocats, Me Mbaye Guèye, qui a révélé hier, avoir, en son temps, intercédé auprès du procureur de la République et de l’alors ministre de la Justice Me Sidiki Kaba pour que la défense de Khalifa jouisse des effets de cette disposition communautaire, sur laquelle la Cour de justice de la CEDEAO s’est basé pour demander l’annulation de toute la procédure concernant l’ex-maire de Dakar. Pourquoi ce qui est valable pour Thione Seck ne l’est-il pas pour Khalifa Sall » ?, s’interroge-t-il.

Mieux, Bamba Fall, toujours sur les ondes de la Rfm, ce samedi, a aussi déploré la manière de laquelle les députés de la majorité présidentielle ont voté la levée de l’immunité de leur « honorable collègue », incarcéré depuis le 7 mars 2017. Le doyen des juges d’instruction et la chambre d’accusation de la cour d’appel avaient estimé que les faits à l’origine de son inculpation sont antérieurs à son élection en tant que député.