NETTALI.COM – Théoricien d’une initiative pour l’industrialisation de l’Afrique, Pierre Atepa Goudiaby a lancé ce vendredi à Dakar le projet dénommé « La nouvelle voie de l’acier et de l’aluminium ». Il invite le président Macky Sall et ses pairs du continent à s’impliquer pour donner corps à ce projet, qui doit exister concomitamment à la Nouvelle route de la soie que la Chine installe progressivement.

Le projet dénommé  « La nouvelle voie de l’acier et de l’aluminium », initié par l’architecte de renom Pierre Atepa Goudiaby, a été lancé ce vendredi en grande pompe à Dakar, en présence de grands leaders de la société civile et des figures du patronat sénégalais.

Avocat d’un nouvel élan pour l’industrialisation et le développement de l’Afrique, Pierre Atepa a invité le président de la République à s’approprier ce projet.

« Nous avons écrit officiellement au chef de l’Etat pour l’inviter à parrainer cette initiative qui va au-delà de nous. Il faut d’abord une volonté politique. Il est temps que le privé comprenne qu’il doit prendre l’initiative. Le privé national d’abord et ensuite le privé africain. Parce que souvent les gens disent : « l’Etat ne fait pas, l’Etat ne fait pas ». Il n’y a pas que l’Etat dans la nation. Mais le secteur privé doit jouer sa partition. Nous avons pris une initiative à laquelle nous convions tout le secteur privé national et sous-régional », a déclaré l’ex-architecte-conseil du président Abdoulaye Wade.

Ce dernier a informé que ce projet est engagé avec sept pays. « Nous sommes en rapport avec les dirigeants de tous ces pays. Tous ont donné leur adhésion », rassure-t-il, le public.

Il précise que pour la première phase, une société d’études va être mise en place, avec un capital d’un milliard F Cfa. Ledit capital sera porté à 3 milliards F Cfa, avec la participation de l’Inde. Pays qui était impliqué dans le projet avorté d’installation d’une ligne de chemin de fer entre Dakar et Ziguinchor. « C’est complexe, mais c’est à notre portée », se veut optimiste Pierre Goudiaby.

« Si on nous écoute, le cours du fer et de l’acier dépendra d’ici. Ce qu’on ne peut pas comprendre, c’est ce que nous soyons détenteurs des matières premières et que nous ayons à subir  le diktat de étranger qui vient les prendre chez nous. Toute modestie mise à part, c’est une révolution.  Il y a 3000 ans, nos ancêtres maitrisaient déjà le fer. Ce n’est pas normal que 3000 ans après, que nous exportions nos minerais de fer. La Chine a décidé de faire la route de la soie. Nous disons oui dans la même philosophie. Parce que c’est la philosophie qui nous montre le chemin. Nous déclarons fermement que nous allons prendre la nouvelle route de l’acier et de l’aluminium », a ajouté l’architecte.

Cette rencontre a aussi enregistré la présence de Ousmane Sonko et de Boubacar Camara, qui furent alliés de Atepa, à la présidentielle de 2019.