NETTALI. COM – Le chef de l’Etat, Macky Sall, s’est montré très clair avec les syndicalistes, ce mercredi 1 er Mai, lors de la cérémonie de remise de cahiers de doléances des syndicats au palais de la République.

“Nous n’avons pas les moyens d’augmenter les salaires aujourd’hui. Nous ne le ferons pas, il faut que ça soit clair. Ce n’est pas possible. Nous pouvons discuter des aménagements. Nous avons la volonté sociale, mais on ne peut pas envisager l’augmentation des salaires maintenant. Ce n’est pas possible“, a déclaré le président de la République.
Selon lui, si l’Etat continue de satisfaire les revendications, en augmentant les salaires, il n’aura pas le temps de trouver du travail aux jeunes. “Nous avons chaque année 150.000 jeunes qui tapent à la porte de l’emploi, sans qualification. Je travaille pour l’émergence. L’émergence, c’est la responsabilité aussi, c’est faire ce que l’on peut faire. C’est pas parce qu’on a peur de la grève qu’on va s’engager sur des choses qui vont totalement dérégler le cadre qui nous permet d’avoir aujourd’hui notre autonomie et notre souveraineté budgétaire“, a ajouté Macky Sall.
Il a averti que le “jour, où l’on dérape, l’Etat va aligner les prix sur la réalité et annuler les filets sociaux”.
“Ce n’est pas ma politique. Il y a une limite à ne pas dépasser. C’est une question de responsabilité“, a fait savoir le président de la République.