NETTALI.COM – Touba, la capitale du mouridisme refuse du monde, ce mardi 2 avril 2019. Des milliers de fidèles mourides convergent vers la ville sainte pour célébrer le magal de Kazu Rajab. Un événement religieux qui célèbre la naissance de Serigne Fallou Mbacké, deuxième khalife général des mourides.

Aujourd’hui, mardi 2 avril sera célébré le magal de Kazu Rajab. Un événement qui occupe une place de choix dans le calendrier mouride car célébrant la naissance de Serigne Mouhamadou Fadl Mbacké. Qui est vraiment Serigne Fallou Mbacké ?

Le guide religieux est né le 27 Juin 1888 à Darou Salam et est décédé le 6 août 1968 à Touba. Serigne  Fallou Mbacké est le deuxième khalife des mourides. Il a régné sur le trône de 1945 jusqu’à sa disparition en 1968. Sa mère Sokhna Awa Bousso appartient à une famille de grands érudits qui a donné plusieurs imams à Touba.

Le Magal Kazu Rajab qui marque le jour de son anniversaire, est un événement bien connu, auquel assistent des centaines de milliers de fidèles mourides. Et nombreuses sont les personnes qui vivent avec la conviction qu’il suffit de faire appel à Serigne Fallou sept fois pour obtenir la réalisation de ses désirs.

Son fils aîné est Serigne Modou Bousso Dieng. Il a hérité de son père le surnom de « Na ame mou am, dou am dou am ». En effet, Serigne Fallou Mbacké est crédité du don de voir se réaliser toutes les prières qu’il formulait, comme s’il donnait des ordres aux éléments. Il commença la construction de la grande mosquée de la ville Sainte de Touba qui fût ainsi un lieu mondialement connu et un espace très fréquenté.

Homme de Dieu hors-catégorie, le guide religieux était aussi aimé par sa foi en Dieu et son amour envers son vénéré père, Serigne Touba Khadimou Rassoul.

Cheikh Mouhamed Fadel Mbacké plus connu sous le nom de Serigne Fallou, fils de Cheikh Ahmadou Bamba et Sokhna Awa Bousso, est né un vendredi du mois lunaire de « Rajab » en 1886, à Darou Salam, un village de son vénéré père situé dans la commune de Mbacké.
Sa naissance coïncide avec l’anniversaire de «  Ichra wa Mihra » (Ascension du Prophète Mohamed (PSL)  vers le ciel).