NETTALI.COM – Le système LMD n’est pas encore compris par les étudiants et par certains professeurs. Pire, il augmente le taux de cartouchards. C’est du moins l’avis des responsables de l’Amicale des étudiants de la Faculté des Lettres et Sciences Humaines de l’UCAD. Face à la presse ce vendredi 29 mars, ils ont interpelé le ministre de l’Enseignement supérieur.

Instauré à  l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar il y a de cela 10 ans, le système LMD semble être un véritable casse-tête pour les étudiants de l’UCAD. En conférence de presse ce vendredi 29 mars, les étudiants de l’Amicale de la Faculté des Lettres et Sciences Humaines ont tiré à boulets rouges sur le système LMD (Licence-Master-Doctorat).

« On a noté que depuis presque 6 ans, les étudiants n’arrivent pas à comprendre le système LMD. Ça crée des problèmes au niveau des évaluations, au niveau des résultats et des relevés. Les étudiants ne comprennent rien. Cette incompréhension augmente d’année en année. Les étudiants ont du mal à maitriser la date des examens et les salles d’examen », déplorent les étudiants de l’Amicale de la Faculté des Lettres.  Face à ce système qui ne fait pas leur affaire, ces étudiants demandent des assises. « Il faut qu’ils fassent le bilan des réformes afin de tirer des enseignements. Donc, l’Etat, l’administration, les professeurs ainsi que les étudiants sont tous interpellés pour qu’une solution soit trouvée. Toutes les Amicales des différentes Facultés ont le même combat. Nous interpellons notre ministre de tutelle. Nous voulons que ces nouvelles réformes soient revues. Ils ont amené ces réformes pour aider les étudiants. Mais nous avons constaté que le système augmente le taux de cartouchards à l’université », regrettent-ils.