NETTALI.COM – Depuis quelques années, on assiste à des incendies récurrents des marchés au Sénégal qui se poursuivent et se ressemblent par leurs dégâts matériels et financiers. S’ils se différencient sur certains marchés, c’est par rapport uniquement du nombre de millions réduits en cendre et en fumée. L’incendie d’un marché qui devrait être un véritable problème au Sénégal à cause des pertes engendrées, ne l’est plus du fait du phénomène récurent et très pris à la légère par nos dirigeants ou intellectuels.

Ceci devrait susciter beaucoup d’inquiétudes auprès de nos dirigeants ; hommes politiques architectes et ingénieurs et chez tous les intellectuels politiques ou économiques de ce pays en voie de développement. L’analyse de la population sé Mais aussi, ayant fréquenté nos marchés j’ose dire que ces derniers ne respectent pas les règles ou les normes de constructions, les règles de sécurités, les règles d’hygiènes et de protections de l’environnement. C’est ce qui m’a poussé d’ailleurs même lors de ma fin de formation de cycle ingénieur à Thiès en 2014 de proposer de faire mon projet de fin d’étude (PFE) sur la conception et le dimensionnement d’un marché moderne à Thiès dénommé ‘’l’Etoile de la Cité du Rail’’.

Etant conscient que le rôle premier d’un ingénieur est de trouver des solutions pour les problèmes rencontrés dans son propre pays ou dans l’environnement dont il évolue ,c’est ce qui m’a poussé à proposer un type de marché qui respecte les règles ou les normes de construction, les règles de sécurité, les règles d’hygiène et de protection de l’environnement dans la ville de Thiès après avoir noté plusieurs problèmes dans les marchés de la Cité du Rail et plus précisément le marché central de Thiès ou ‘’marché de la mort’’(car ce marché, situé en pleine cœur de la ville, hante la vie des populations riveraines et représente une véritable, « bombe écologique et environnementale » qui allie insalubrité, insécurité et occupation anarchique de la voie publique. Cette proposition est le fruit de ma propre réflexion pour réduire le maximum possible les insalubrités et les problèmes au niveau de nos marchés. Je pense que le Sénégal doit trouver des solutions avec ses ingénieurs et ses dirigeants pour ce phénomène!

Je pense aussi que la sécurité a une clef : la prévention.

Ainsi, nous devons automatiquement construire des marches modernes dignes de leurs noms pour promouvoir les échanges commerciaux, socio-économiques et culturels entre les populations des diverses localités de ce pays et de réduire le maximum possible ou éliminer totalement l’ensemble de ces problèmes. Toutefois, reconnaissons que pour un projet, il peut y avoir plusieurs solutions, mais le plus important, c’est le respect des normes en vigueur, et surtout la conciliation du rapport qualité – coût qui est très déterminant dans l’approche capitaliste.

Il y a donc toute une organisation à prendre contre ce phénomène dont tous les acteurs en sont conscients. Seulement, le phénomène persiste et de mon avis j’ai l’impression que les dégâts ne sont pas lourds pour nos dirigeants. A chaque incendie alors, on répète presque les mêmes choses mais aucune mesure ne sera prise. Au Sénégal on n’a pas de problèmes de gens qui parlent mais on a un problème de gens qui agissent. En tout cas, je ne pense pas qu’il y a un pyromane dans la nature pour produire des incendies dans nos marchés. Donc trouvons ou proposons des solutions. Enfin, je vous rappelle, les causes de ce phénomène sont trop profondes et très complexes pour qu’on puisse les détailler dans un article de presse. Nous demandons à tous les acteurs et surtout le ministre du commerce à la réflexion concertée de tous ceux qui sont concernés pour trouver une ou des solutions définitives à ce phénomène.

 

Modiane SENE, Ingénieur en Génie Civil à la SSIC