NETTALI.COM- L’expert électoral, Ndiaga Sylla n’approuve pas l’idée d’un couplage des élections législatives et locales agitée de plus en plus après la Présidentielle du 24 février 2019. Pour lui, c’est un recul démocratique.

” Ce serait un recul démocratique que de coupler des élections car le Sénégal se glorifie d’avoir un code consensuel, il y’a un quart de siècle”, a déclaré M. Sall, ce mercredi 6 mars sur iRadio.

Selon son argumentaire, ” c’est à travers ce code qu’on avait refusé le principe de la concomitance de la tenue des élections. Pour dire que ça faussait l’esprit d’organiser la Présidentielle et les législatives le même jour. ” Parce que a-t-il poursuivi, “en général, le citoyen sénégalais a du mal à percevoir le sens de ces différents types d’élections. “

Par conséquent, il pense que ” même pour les locales, qui sont très complexes, il n’est pas envisageable de les coupler aux législatives.”

Depuis la Présidentielle, des voix se lèvent pour plaider un couplage des élections locales et législatives. Parmi celles-ci, il y’a Aïssata Tall Sall qui estime que ” ce serait une forme de rationalisation du calendrier républicain. ” Diop Sy abonde dans le même sens invitant une dissolution de l’Assemblée nationale, élue il y’a moins de deux ans, notamment en 2017.