NETTALI. COM – Les huit militants de la coalition Idy 2019, arrêtés au lendemain de la Présidentielle, au siège du parti Bok Guiss Guiss ont recouvré la liberté ce mardi 5 mars. Ils ont été renvoyés à des fins de poursuite, à l’issue de leur procès au cours duquel, le parquet n’a pas requis de peine.

Le tribunal a estimé qu’il n’y a pas de délits dans cette affaire.

Ces opposants, dont trois dames, comparaissaient à la barre du Tribunal de grande instance de Dakar, statuant en matière de flagrant délit, sont poursuivis pour appel à un attroupement non armé.

Face aux juges, ils ont tous clamé leur innocence. Les prévenus ont déclaré qu’ils étaient venus assister au point de presse organisé par leur coalition, le mercredi 27 février. C’est à leur sortie que la plupart d’entre eux ont été appréhendés sans sommation, violentés et embarqués.

” Nous avions réunion. Dès que nous sommes sortis, les gendarmes nous ont interpelés. Je peux dire même qu’ils nous ont piégés. Ils nous ont demandé de nous aligner sur le trottoir, ensuite ils nous ont embarqués. Il n’y a pas eu de sommation “, a expliqué la dame Ndèye Bigué.

Les 16 avocats des huit prévenus ont tous plaidé le renvoi des fins de la poursuite au motif qu’il n’y a pas d’infraction. Car, pour que le délit existe, il faut une sommation orale au préalable, or celle-ci “a été faites à coups de grenades lacrymogènes.”

Aussi, les conseils restent-ils persuadés que les prévenus sont en prison non seulement à cause de leur appartenance à l’opposition, mais également pour intimider la population afin d’éviter toute manifestation post-électorale

Ainsi, ils ont craché le feu sur le regime accusé de dictateur et de ” jouer sur la liberté des citoyens depuis sept”. Les avocats ont aussi dénoncé la violence policière alléguée par leurs clients.

Plusieurs leaders de l’opposition étaient présents dans la salle 1 du palais de justice où  s’est tenu le procès. On peut citer El Hadj Malick Gakou, Amsatou Sow Sidibé, Thierno Bocoum, le maire de Dakar Soham Wardini, le député Cheikh Mbacké Bara Doly…