NETTALI.COM – Perdue de vue depuis le mercredi dernier, l’étudiante Aicha Ly a été retrouvée, ce lundi 3  janvier en Côte d’Ivoire. Sa maman a partagé avec‘’EnQuête’’ les premiers mots échangés avec sa fille.

Six jours après sa disparition, l’étudiante à l’ESP de Dakar, Aicha Ly, a été retrouvée, lundi en Côte d’Ivoire. Selon sa mère qui la dit saine et sauve, celle-ci est actuellement auprès de son oncle qui vit dans ce pays. C’est en effet lui qui est allé la chercher lorsqu’elle a téléphoné. D’après Awa Sow, c’est sa fille qui l’a appelée, lundi en fin d’après-midi. Pour l’instant, elle ignore comment elle s’est retrouvée en terre ivoirienne.

L’interrogatoire de sa fille n’a toutefois permis de lever le mystère. « Quand elle m’a appelée, on était à la fin d’un récital de Coran organisé pour elle. Quand j’ai regardé, j’ai vu que c’est un numéro de la Côte d’Ivoire. Quand j’ai décroché, au bout du fil, il y avait ma fille. Elle m’a dit : ’Maman, c’est moi Aicha. Venez me chercher. On m’a prêté ce téléphone pour que je puisse t’appeler.’ Je lui ai demandé ce qui ne va pas, où elle est exactement. Elle m’a répondu qu’elle ne sait pas où est-ce qu’elle est. Je lui ai fait savoir qu’elle m’appelle avec un numéro de la Côte d’Ivoire. Elle a dit qu’elle n’en sait rien. À la question de savoir par quel moyen de transport elle a rallié ce pays, elle a encore répondu par la négative. Elle m’a dit : ’Franchement, je ne sais pas si je suis passée par la voie aérienne, routière où autre’’’, confie sa maman.

Qui a par la suite fait un appel vidéo avec elle afin de se rassurer et de vérifier qu’il s’agit bien d’elle et qu’elle est saine et sauve. Après avoir raccroché, sa mère a pris le soin de relever le numéro avec lequel sa fille l’a appelée pour l’envoyer à la personne qui se charge de l’enquête au niveau de la Division des investigations criminelles ; ainsi qu’à son jeune frère qui se trouve en Côte d’Ivoire, plus précisément à Abidjan. Ce dernier a ainsi contacté une connaissance qui travaille dans le secteur de la sécurité. C’est ce qui a permis de la localiser et d’aller la récupérer. « Je ne sais pas quand elle va rentrer au pays, puisque l’enquête est en cours. Je ne vais pas donner plus de détails, pour plusieurs raisons. Je profite aussi de l’occasion pour remercier tout le monde et particulièrement la population de Pikine et mes voisins. Tout le pays s’est levé comme un seul homme pour retrouver ma fille. Tous étaient à sa recherche. La disparition de ma fille est perçue même comme un phénomène mondial, car partout, dans les tous pays du monde, on a fait des avis de recherche, à travers les réseaux sociaux et les statuts de WhatsApp. Sa photo était partagée dans tous les supports de communication. Cela m’a profondément touchée », a conclu la dame Awa Sow.