NETTALI.COM – Une hécatombe. C’est ce que vit actuellement la Premier League, lourdement touchée par les cas positifs au coronavirus qui ne cessent d’enfler ces derniers jours. Une crise sanitaire qui amène d’ailleurs les autorités du pays à se mobiliser pour rappeler aux joueurs l’importance de se faire vacciner.

Dans ce contexte, l’inquiétude grandit et les rencontres, elles, sont reportées les unes après les autres.

Ainsi, Manchester United-Brighton, Southampton-Brentford, Watford-Crystal Palace, West Ham-Norwich et Everton-Leicester, prévus ce week-end, sont d’ores et déjà repoussées et d’autres affiches pourraient bien connaître le même sort.

Pour lutter, un protocole très strict vient d’ailleurs d’être mis en place avec des tests antigéniques pratiqués chaque jour pour les joueurs lors de leur arrivée au centre d’entraînement. Malgré ces dispositions, l’idée d’un arrêt provisoire du championnat anglais demeure et le Boxing Day reste menacé. Une possibilité qui divise, à ce titre, les entraîneurs de Premier League.

À Brentford, par exemple, le manager danois Thomas Frank a tout simplement réclamé le report de la prochaine journée.
 » Le nombre de cas de Covid explose dans tous les clubs. Tout le monde est confronté à ça. Reporter cette journée laisserait à tout le monde au moins une semaine ou quatre ou cinq jours pour désinfecter et faire tout ce qu’il faut dans les centres d’entraînement. Cela permettrait de casser la chaîne de contamination dans tous les clubs« .

Un sentiment, plus ou moins, partagé par Mikel Arteta du côté d’Arsenal qui réclame quant à lui « davantage de transparence » sur les conditions de report de matchs.
Pour d’autres, cette situation de certains reports pendant que d’autres continuent de jouer n’est, en revanche, pas équitable. C’est notamment le cas d’Eddie Howe, à Newcastle, qui appelle à l’équité : « je ne pense pas que nous voulions que la moitié des matchs soit jouée et que la moitié ne soit pas jouée. Le championnat perd quelque chose s’il devient décousu. Une décision doit être prise pour l’intégrité de la ligue. Les gens veulent voir un championnat équitable« .

Pour conclure et symboliser ces positions diverses, si Jurgen Klopp regrette également la situation de crise, le manager des Reds s’est, lui, montré bien moins favorable à l’arrêt du championnat : « arrêter le championnat n’est probablement pas la bonne chose, mais avec le calendrier, nous devons être plus flexibles. Je n’en vois pas l’énorme avantage d’arrêter la Premier League parce que nous revenons et c’est toujours la même chose. »

Avec Foot mercato