NETTALI.COM- 2 ans de prison ferme, c’est la peine que risque Pierre Babacar Coly, attrait à la barre pour accès frauduleux à un système informatique,  obtention d’avantages indus et usurpation d’identité. Il sera fixé sur son sort le 21 décembre prochain.

Condamné en 2014 et en 2015, l’informaticien, Pierre Babacar Coly a encore récidivé. Il a comparu devant le prétoire pour accès frauduleux à un système informatique, obtention d’avantages indus et usurpation d’identité. Pour parvenir à arnaquer plusieurs personnes, il allait sur Instagram, regarder le fil d’amis de certains individus. Après avoir réussi à cibler une personne, il repérait un de ses amis et créait un autre compte Instagram avec à l’appui la photo de la personne avant de leur demander de lui envoyer des sommes d’argent après de multiples prétextes. Parmi ses victimes Cheikh Ndiaye, Marie Thérèse, El Hadji Mandaw Thiam, Augustin Étienne Diouf et Malick Ndiaye. Ces derniers lui ont envoyé de l’argent en croyant qui c’était leur ami qui se trouvait dans le besoin.

L’enquête ouverte après son arrestation a révélé qu’il a roulé dans la farine 50 personnes. Devant le prétoire, il a voulu nier les faits dans un premier temps. Sur ces entrefaites, le président lui notifie les objets trouvés saisis lors de la perquisition dans sa chambre. Il s’agit de 4 téléphones, 38 cartes sim, 21 cartes free, 9 cartes expresso, des cartes orange et une carte d’identité nationale. En sus, des 7 millions qu’il a encaissés au préjudice de ses victimes. Il finit par faire machine arrière et avoue avoir crée de faux comptes profils pour soutirer des fonds à d’honnêtes citoyens.

Le parquet a requis 2 ans ferme ferme contre Pierre Babacar Coly. L’avocat du prévenu en l’occurrence, Me Seyba Danfakha après avoir rappelé au tribunal l’état de santé « précaire de son client », a sollicité la clémence du tribunal.

L’affaire est mise en délibéré pour le 21 décembre prochain.