NETTALI.COM – Malgré les engagements des dirigeants du Sénégal et de la Gambie, le phénomène de la coupe de bois persiste toujours en Casamance. Dimanche dernier, huit personnes qui se livraient à la vente de bois entre ces deux pays ont été arrêtées par les populations.

Face à l’ampleur du phénomène de trafic illégal de bois, les populations de la commune de Tendouck, à travers l’association  » Honoro « , ont mis en place un comité de gestion et de surveillance de la forêt.

Par ailleurs, les membres du comité ont surpris dimanche huit personnes en train d’abattre une dizaine des fromagers dans la forêt classée de Tendouck découpés en plusieurs planches. Le bois devait être vendu en Gambie, mais il a été saisi ainsi que le matériel et une tronçonneuse.

Les coupeurs de bois ainsi que le matériel ont été mis à la disposition des agents des Eaux et Forêts de Tendouck. La population a demandé à l’État de renforcer le service des Eaux et Forêts pour éradiquer le phénomène qui constitue un véritable problème environnemental.