NETTALI.COM – Après un marathon budgétaire de deux semaines, à l’Assemblée nationale, c’était au tour du ministère des Sports d’être voté ce dimanche matin au sein de l’hémicycle. Les députés ont procédé au vote de son projet de budget de l’exercice 2022 arrêté à 43.690.187.677 F CFA en autorisations d’engagement (AE) et à 33.265.256.288 FCFA en crédits de paiement (CP).P

Pour l’exercice 2022, le projet de budget du Ministère des Sports s’élève à 43.690.187.677 F CFA en autorisations d’engagement (AE) et à 33 265 256 288 FCFA en crédits de paiement (CP). Par programme, ce projet de budget est réparti en trois (3) parties.

Le Programme 1 (Pilotage, Coordination et Gestion administrative), pour l’exercice 2022, les crédits de ce programme sont arrêtés à 2 051 238 768 FCFA en AE et à 1.851.238.768 FCFA en CP.

Le deuxième programme concerne le Développement de la Pratique et des Infrastructures Sportives. Au titre de l’exercice 2022, les crédits alloués à ce programme sont arrêtés à 36 908 761 778 F CFA en AE et à 30.533.830.389 FCFA en CP.

Le Développement des Ressources humaines et de la Formation qui entre dans le programme 3, pour l’exercice 2022, les crédits dédiés à ce programme sont arrêtés à 4.730.187.131 F CFA en AE et à 880.187.131 FCFA en CP.

Concernant objectifs et résultats attendus par programme, le Ministre dira que le programme portant sur le  » Pilotage, Coordination et Gestion administrative « , vise à promouvoir une gouvernance sportive moderne axée sur l’efficacité des interventions et l’atteinte des résultats.

Pour le programme relatif au  » Développement des Ressources humaines et de la Formation « , il a souligné qu’il a pour objectif de doter le sport sénégalais en ressources humaines suffisantes de qualité, capable de relever les nombreux défis de l’opérationnalisation de la LPSD des Sports.

Enfin, quant au programme ayant trait au  » Développement de la Pratique et des Infrastructures sportives « , il a considéré qu’il vise à atteindre les changements attendus relativement à l’amélioration des différentes formes de pratique sportive à travers une nouvelle offre en infrastructures, lieu par excellence de la pratique sportive.

Abordant le chapitre concernant les réalisations de l’exercice 2021, Monsieur le Ministre a annoncé que celles-ci se résument, entre autres, à la construction et à la réhabilitation d’infrastructures sportives modernes, à l’entretien et à la maintenance des infrastructures sportives ainsi qu’au suivi de la gouvernance des fédérations sportives.