NETTALI.COM – Encore 72 heures pour espérer avoir du pain. En effet, la Fédération nationale des boulangers du Sénégal (Fnbs) et le Regroupement des boulangers du Sénégal (Rbs) ont remis ça. Ils ont décidé, ce jeudi, de prolonger leur grève pour 72 heures supplémentaires malgré la levée du mot d’ordre des meuniers.

Après avoir consulté la base et tous les présidents des 14 régions, nous, le bureau national de la FNBS et celui du RBS, avons prolongé la grève pour 72 heures. Parce que l’Etat du Sénégal minimise la grève. Il avance que les boulangers sont en grève car ils ne trouvent pas la farine. L’Etat a combiné sur notre dos avec les meuniers pour ouvrir les usines et les dépôts pour inonder le marché de farine. Mais, nous sommes en grève pour réclamer que le prix du pain coûte 180 F Cfa en lieu et place de 150 “, a lancé le secrétaire général de la FNBS, Néné Ndiaye sur la Rfm.

Par ailleurs, l’Association des meuniers industriels du Sénégal (Amis) est revenue à de meilleurs sentiments, après trois jours sans pain. Ces meuniers ont mis fin à leur mouvement d’humeur à la suite d’une médiation initiée par le président du Conseil National du Patronat du Sénégal (Cnp), Baïdy Agne.

D’ailleurs, une délégation des meuniers a été reçue par le ministre des Finances et du Budget, Abdoulaye Daouda Diallo. C’est à l’issue de la rencontre qu’ils ont décidé de reprendre l’activité industrielle en procédant à des ajustements n’engendrant pas de surcoûts financiers à la charge des meuniers.

Au regard des engagements et assurances du ministre des Finances et du Budget portant sur les préoccupations soulevées ainsi que sur la fixation du prix de la farine, les meuniers industriels ont décidé de reprendre provisoirement la production nationale et les livraisons aux clients à compter du jeudi 11 novembre 2021“, informe le communiqué.

Rappelons que le mot d’ordre de 72 heures de grève décrété par la Fédération nationale des boulangers du Sénégal (FNBS) et le Regroupement des boulangers du Sénégal (RBS) a été largement respecté ces trois jours sur l’ensemble du territoire sénégalais.