NETTALI.COM – Tyson Fury a fait un pas de plus dans la légende de la boxe. Au bout d’un combat d’anthologie, le Britannique a battu Deontay Wilder par KO à la 11e reprise dans la nuit de samedi à dimanche, à la T-Mobile Arena de Las Vegas. Le “Gipsy King” a une nouvelle fois dominé l’Américain. Il conserve ainsi son titre de champion du monde des poids lourds WBC et reste invaincu en 32 combats.

On s’en souviendra. Parce que c’était un combat magnifique. Et parce qu’il a consacré définitivement le roi des poids lourds. Tyson Fury a écrit un nouveau chapitre de sa fabuleuse histoire dans la nuit de samedi à dimanche à Las Vegas. Il a vacillé dans le 4e round. Mais le Britannique est resté debout pour imposer sa supériorité à un Deontay Wilder plein de courage et d’abnégation. Vainqueur par KO à la 11e reprise, le “Gipsy King” a conclu cette lutte d’anthologie de la plus belle de manière. En portant son invincibilité à 32 combats. En dominant Wilder pour la deuxième fois. Et surtout en conservant cette ceinture de champion du monde des poids lourds qui lui va si bien.

Il y avait vraiment de quoi s’enflammer dans la T-Mobile Arena. Même si ce combat aurait pu tourner court quand Fury a expédié Wilder au tapis à deux reprises dans le 3e round. L’Américain était au bord de la rupture. C’était juste avant qu’il fasse entrer ce combat dans une autre dimension. Contre toute attente, Wilder a immédiatement réagi dans le round suivant en envoyant à son tour le “Gipsy King” au sol dans une ambiance de folie.

Un crochet pour conclure

Mais c’était son baroud d’honneur. A partir du cinquième round, Wilder a subi la domination sans partage de Fury. Plus fort, plus précis, le Britannique n’a jamais desserré l’étreinte. L’Américain a fait ce qu’il pouvait pour rester debout sous la pluie de coups assénés par le natif de Wythenshawe. Mais plus les rounds avançaient, plus l’issue du combat paraissait inéluctable. Et Wilder a fini par craquer dans le 11e round en s’écrasant au sol sur un enchaînement monstrueux de Fury, conclu d’un imparable crochet du droit.

C’est la plus belle des consécrations pour le Britannique. Sa victoire, c’est d’abord celle de ce talent inouï qui lui a permis de dominer sa catégorie. Il n’a peut-être jamais été aussi criant que sur le ring de la T-Mobile Arena. Et s’il manquait encore un petit quelque chose pour que le “Gipsy King” fasse définitivement partie des légendes de son sport, ce combat mythique que personne n’oubliera viendra facilement combler ce vide. Fury est bien le roi de la boxe. Et il mérite plus que jamais cette couronne.

Avec Eurosport