NETTALI. COM – La destruction du bâtiment principal du marché Sandaga a fini de susciter une âpre rivalité entre Alioune Ndoye et Soham El Wardini. Alors que le maire de Dakar Plateau persiste et signe, la mairesse de la ville conteste l’attribution du marché à la commune dirigée par Ndoye, conformément aux dispositions de l’Acte 3 de la décentralisation  et promet d’engager la bataille judiciaire.  

Réponse du berger à la bergère ! Soham El Wardini réagit à la sortie de Alioune Ndoye, après que le maire de la commune de Dakar-Plateau a procédé à la destruction du principal bâtiment du marché Sandaga , excipant des dispositions de l’arrêté préfectoral du 7 juillet 2021. La patronne de la ville compte ainsi poursuivre Ndoye. A l’en croire, ce bâtiment érigé en 1935 a toujours fait partie du patrimoine culturel et historique des Dakarois

Ainsi, au terme du conseil municipal extraordinaire tenu hier, la maire de Dakar a reçu un mandat dudit conseil qui, à l’unanimité, a voté une motion lui accordant l’autorisation d’engager ‘’toutes les actions nécessaires en vue de préserver le patrimoine de la ville de Dakar abritant le bâtiment principal du marché Sandaga objet du titre foncier n°4804/DK’’.

‘’La loi 2013-10 du 28 décembre 2013 portant Code générale des collectivités territoriales responsabilise les villes dans la gestion et la sauvegarde du patrimoine historique classé du Sénégal. Il se trouve que le bâtiment principal du marché Sandaga fait partie des patrimoines historiques, à cause de son architecture arabo-soudanaise. Il a toujours été sous la responsabilité de la ville de Dakar. A ce titre de monuments historique sénégalais, nous avons décidé de le restaurer. En 2013, après l’incendie qui l’a ravagé, nous avons décidé de réhabiliter’’, déclare Wardini.

Précisant sa pensée, elle mentionne : ‘’Le maire de la commune de Dakar-Plateau, Alioune Ndoye, a contesté les conclusions des travaux de la commission ad hoc qui a été érigée à la suite d’un arrêté 24 octobre 2014 pour fixer les conditions de la dévolution du patrimoine et du personnel de l’ancienne ville de Dakar. Pis, cette même commission n’avait pas cité le marché Sandaga parmi les équipements marchands devant être transférés à la commune de Dakar-Plateau. Ainsi, nous avons été surpris, quand cette même commission ad hoc a été convoquée, le 6 juillet 2020, sans concertation avec la mairie de Dakar, pour enfin statuer sur cette affaire. La structure présidée par le préfet a publié ‘’illégalement’’ un arrêté le 7 juillet 2020, pour parler d’omission et a finalement décidé d’attribuer le marché à la commune du Plateau. Nous allons demander à nos conseils de suivre ce dossier pour que la ville retrouve son bien’’.

Aux fins de faire arrêter la démolition du bâtiment, Soham El  Wardini dit avoir saisi la Direction de la surveillance et du contrôle de l’occupation du sol (Dscos), non sans adresser une correspondance au chef de l’Etat, Macky Sall.