NETTALI.COM-Invité de l’émission « Jury du dimanche » El Hadji Hamidou Kassé, ministre conseiller a fait savoir que le déni de la maladie du coronavirus n’est pas propre au Sénégal. Relativement au pass sanitaire, il a indiqué que seuls deux pays l’imposent au Sénégal.

Malgré les ravages du variant Delta, certains Sénégalais refusent toujours de croire en l’existence de la maladie du coronavirus. Mais, pour le ministre conseiller, invité du « Jury du dimanche » de iRadio, c’est un phénomène mondial. « Le déni de la maladie ou le rejet du vaccin n’est pas un phénomène propre au Sénégal », a déclaré El Hadji Hamidou Kassé, signalant que dans certains pays, il y a même des rassemblements contre le vaccin. Il a aussi indexé d’’autres pays où des complotistes parfois des scientifiques sont allés jusqu’à nier l’évidence de la maladie.

Selon lui, l’être humain est complexe. C’est-à-dire, il est tout un réseau de sentiments qu’on appelle les affectes en général (émotion, peur). « Certains disent qu’ils n’ont jamais vu une personne atteinte de la maladie donc, ils ne peuvent pas croire au vaccin. D’autres disent que c’est l’Etat du Sénégal qui a fomenté tout cela pour faire taire les gens », explique-t-il.

S’expliquant sur les passes sanitaires, il indique qu’il n’y a pas un risque d’isolement pour notre pays. D’après lui, l’aéroport de Dakar connaît toujours des rushs et il ne croit pas qu’on puisse isoler le Sénégal. « Il y a que deux pays qui nous imposent le pass sanitaire. On prend acte de leur décision », souligne-t-il.