NETTALI.COM – Les résultats de l’autopsie liés au décès du Président du district de football de Pikine sont disponibles. Samba Sarr est décédé de mort naturelle, selon Walf Quotidien.  

Samba Sarr est décédé samedi “de mort naturelle”, à la suite d’une “défaillance cardio-respiratoire sur un état de cardiopathie ischémique compliquée d’infarctus et dans un contexte de tension émotionnelle”.

C’est ce qu’indiquent des sources de Walf Quotidien. En clair, les résultats de l’autopsie pratiquée à l’hôpital Idrissa Pouye de Grand-Yoff révèlent aussi état une absence de lésion traumatique externe-congestion des viscères et une présence de plusieurs foyers d’embolie pulmonaire bilatérale.

Pour rappel, Fatoumata Sarr, fille ainée du défunt, a fait une opposition d’inhumation, auprès des autorités compétentes du commissariat de Pikine, mais celles-ci lui ont notifié qu’elles n’étaient pas habilitées à lui délivrer le papier qu’elle sollicitait.

Engageant toute la famille, elle souhaita que l’autopsie fût effectuée. « J’ai été orientée vers l’hôpital qui a constaté le décès pour les besoins de cette autopsie. Comme je n’avais pas accès à Internet, c’est tardivement que j’ai appris le décès de mon père. C’est après que j’ai vu les images de l’altercation, on ne sait pas s’il est mort sur place, on ne sait pas non plus s’il est décédé à l’hôpital (Dominique)», rappelle-t-elle, avant de préciser qu’il faut nécessairement une autopsie en bonne et due forme pour répondre à cette question et tirer cette affaire au clair.

« S’il ne s’agit que d’une mort naturelle, on n’aurait pas tout cette peine. Mais nous nous opposerons à son inhumation tant que l’on n’aura pas fait l’autopsie. C’est un être humain, ce n’est pas un rat qui est mort », avait-t-elle ajouté.

Samba Sarr, président du comité de santé de Dominique et président du district de football de Pikine, est décédé samedi suite à une altercation au complexe socio-culturel (comme vous pouvez le voir sur la vidéo) où devaient se réunir les responsables du football. D’après nos sources, M. Sarr a eu la surprise de sa vie de se voir interdire l’accès à la salle. Et pour cause, il est remplacé par un certain Babacar Guèye. S’en est alors suivi une vive altercation. Samba Sarr en colère et se sentant humilié, décèdera après avoir piqué une crise au district sanitaire de Pikine où il a été conduit. Des témoins ont aussi révélé que Me Augustin Senghor a été

Samba Sarr, par ailleurs président de Thiossane FC, jouissait d’une très grande sympathie et d’une bonne image pour son côté très serviable. Il a été inhumé hier, au cimetière de Pikine.