NETTALI.COM – Encore une histoire rocambolesque de traite de personnes et de passeports. Antoine Khouma Diène et ses acolytes ont été cueillis par la gendarmerie, à l’Aéroport international Blaise Diagne.

La révélation est faite par le quotidien Libération : une mafia de traite de personnes et de passeports, qui était basé à l’aéroport international Blaise Diagne de Diass (AIBD), est dé mantelée par la gendarmerie nationale.

Selon la livraison de ce lundi 19 juillet du journal, le présumé cerveau, Antoine Khouma Diène, Isaac Thomas Ndiaye, contrôleur à Air Sénégal, et le policier Samba Diop, tous les deux chargés de l’embarquement des “migrants” ont été arrêtés.

A en croire la même source, des démarcheurs, dont deux Comoriens et Issa Dieng qui était chargé de convoyer les candidats à l’AIBD, ont été également interpellés.

Une nommée Bernadette ainsi que son époux sont tombés. Gui Béa, qui confectionnait les faux documents, est en fuite.

Les pandores ont mis la main, lors d’une perquisition, sur 102 faux passeports dont 5 passeports diplomatiques, 10 passeports français, 24 passeports ordinaires sénégalais, 63 passeports maliens, 2 ordinateurs portables, une imprimante et une machine à confection de passeports.

Enfin, informe le journal, le cerveau de la bande a confié aux enquêteurs qu’il versait 1000 euros (655 000 FCFA) par passager au policier Samba Diop. Chaque voyageur payait 7000 euros.