NETTALI.COM – Après s’être incliné en finale des éditions 2007, 2015 et 2016, Lionel Messi a enfin remporté une Copa América après la victoire de l’Argentine face au Brésil (1-0) au Maracanã de Rio de Janeiro. Le premier trophée de l’Albiceleste depuis 1993.

C’est pourtant le Brésil – qui a toujours remporté la Copa América lorsqu’elle se disputait sur son territoire – qui s’est montré le plus entreprenant dès le coup d’envoi. Sans pour autant réussir à mettre en danger le portier argentin. Tout le contraire de l’Albiceleste qui pique dès sa première occasion sur une merveille d’ouverture de Rodrigo De Paul pour Ángel Di María qui profite d’une mauvaise défense de Renan Lodi pour battre Ederson d’un joli lob (1-0, 22e).

Bien décidé à revenir dans la partie, le Brésil a alors joué le tout pour le tout en empilant les attaquants sur le pré jusqu’à finir la partie en 4-1-5 avec le seul Casemiro au milieu. Sauf que cela ne suffit pas à marquer des buts. Tout simplement car le hors-jeu existe et vient annuler le pion de Richarlison (52e). Mais aussi parce que Emiliano Martínez a les mains chaudes et le prouve devant Richarlison (54e) ou sur une volée de Gabigol (88e). Dans les derniers instants, Lionel Messi manque le but du K-O (89e), mais il s’en moque royalement, il a enfin remporté un titre international chez les grands avec l’Argentine et un 7e Ballon d’or lui tend les bras.

Là-haut, Diego Maradona doit être en train de faire la fête.