NETTALI.COM – Le leader du mouvement Frapp a été agressé, ce mercredi à Malicouda par des présumés nervis. Selon l’activiste, le maire de la localité et par ailleurs directeur du Centre des œuvres universitaires de Dakar, Maguette Sène, est dernière cette agression.

A Malicounda pour rencontrer les populations au sujet d’un litige foncier sur 18 hectares de terres, Guy Marius a été victime d’une agression.
A l’issue de celle-ci Guy, l’activiste a fait une sortie pour demander au procureur de s’autosaisir de l’affaire afin que les auteurs et les commanditaires de cette agression soient sanctionnés.
A l’en croire, si le maître des poursuites ne le fait pas, il va déposer une plainte.

” Je ne vais pas laisser passer cette affaire. Je demande au procureur de s’autosaisir, de demander l’ouverture d’une enquête contre les agresseurs. S’il ne le fait pas, je vais déposer une plainte “, a fait savoir Guy Marius Sagna. Non sans mentionner que ces attaques ne l’ébranlent pas.

La peur a changé de camp. Moi, j’avais plus peur pour la sécurité des gendarmes qui sont restés amorphes. Nous allons continuer nos réunions, les rencontres et nous irons partout où les droits des citoyens sont bafoués. Qu’on me tue, qu’on m’agresse, je ne vais pas reculer. Je vais poursuivre le combat pour l’intérêt du Sénégal “, précise-t-il.

De son côté, le maire de Malicounda a dégagé toute sa responsabilité relative à cette agression de Guy Marius Sagna. Magatte Sène soutient qu’il n’était pas au courant du déplacement de l’activiste dans son fief. Selon lui, les 18 hectares de terres dont on parle n’appartiennent pas encore à la collectivité. Elles sont, dit-il, pour les Eaux et Forêts qui veulent en faire une pépinière.
 Il a été invité à Malicounda sur la base de fausses allégations “, s’est défendu le maire de Malicounda.