NETTALI.COM – Le ministère de la Santé et de l’Action sociale n’a pas mis de temps pour démentir l’information selon laquelle trois décès sont liés aux vaccins AstraZeneca au Sénégal, depuis le début de la campagne de vaccination contre la Covid-19.

La campagne de vaccination, qui a commencé au Sénégal depuis un mois et demi, à aider à injecter au moins près de 400 000 doses. Les vaccins Sinopharm et AstraZeneca ont causé 3 décès ainsi qu’une cinquantaine de cas graves. Ils ont été signalés à cause des effets indésirables du vaccin, informe L’Observateur dans sa parution du jour.

Selon le journal des constats comme : fatigue, maux de tête, douleurs musculaires et/ou articulaires, frissons, nausées diarrhées, sensibilité sur le site d’injection sont constatés sur des patients vaccinés. Des effets ” indésirables et désagréables “.

Le journal de préciser que sur environ de 400 000 injections, il y a eu 53 cas d’hospitalisation dont 9 graves.

Cependant, il est à noter que neuf (9) personnes sur dix (10) correctement vaccinées sont protégées.

Le démenti illico du ministère de la Santé

Dans le bulletin quotidien, le ministère de la Santé et de l’Action sociale a battu en brèche la thèse du journal L’Observateur.

Jusqu’à ce jour aucun décès n’a été lié ou imputé aux vaccins ni AstraZeneca, ni au Sonipharm, contrairement à ce qui a été annoncé par un quotidien de la place, notamment L’Observateur “, a répliqué le Directeur de la Prévention, Dr Mamadou Ndiaye.