NETTALI.COM – Les auteurs des actes de vandalisme à l’Arène nationale dimanche dernier seront poursuivis en justice. C’est l’annonce faite ce lundi par le CNG de lutte.

La réaction du Comité national de gestion de la lutte sénégalaise était attendue. C’est désormais chose faite. En effet, suite aux saccages qui ont submergé l’Arène nationale ce dimanche 11 avril 2021, le CNG a précisé, dans un communiqué parvenu à notre rédaction que des poursuites seront engagées contre les fouteurs de troubles. Des dégâts ont été constatés au niveau des chaises dans les gradins.

A travers le document, le CNG a affiché “sa désolation, son amertume et sa déception à la vue des dommages subis qui sont très regrettables“.
Ces comportements, que l’on croyait dépassés, ont surpris l’équipe dirigeante et n’honorent aucunement le monde de la lutte. C’est pourquoi le Cng de lutte identifiera, traquera les fauteurs de trouble et des sanctions, à la hauteur de leur fautes, seront prononcées quel que soit le niveau de responsabilités“, a prévenu le président du CNG, Bira Sène. Non sans indiquer que le Comité national de gestion de lutte ne cautionnera jamais de tels comportements aux antipodes de l’éthique sportive.

” Le CNG étudiera d’autres mesures de sureté et de sécurité renforcées à l’avenir pour préserver davantage l’intégrité des infrastructures sportives à l’arène, ses dépendances et la sécurité des amateurs et leurs primes “, ajoute-t-il.

Rappelons que l’arène nationale de lutte a été transformée en scène d’apocalypse ce dimanche. Des sièges arrachés, cassés puis jetés dans l’enceinte de la piste, ces saccages indescriptibles ont émaillé la première journée du prometteur Serigne Modou Niang dont le grand combat opposait Capitaine Dina de Yoff à Cheikh Super Diamono de l’écurie Mor Fadam.