NETTALI.COM- Les réactions se multiplient suite aux manifestations qui secouent le Sénégal, consécutivement à l’arrestation de Ousmane Sonko. L’ancien bras droit de Idrissa Seck, Déthié Fall, entre dans la danse et demande au chef de l’Etat de jouer la carte de l’apaisement, en reculant. 

En première ligne dans le combat pour la libération de son collègue député, Ousmane Sonko, Déthié Fall n’en pense pas moins que les autorités doivent ramollir leur ligne dure contre l’opposition.

“Rien ne vaut la paix et la stabilité du pays . Il y a lieu de reculer. Le recul peut être de la hauteur et nous de la faiblesse. Nous lui demandons de libérer Ousmane Sonko et tous ses codétenus. C’est ce que nous attendons de lui.”, mentionne l’ex-vice président de Rewmi, accroché en marge du rassemblement tenu vendredi à l’instigation de l’opposition et d’une partie de la société civile.

ce dernier, de but en blanc, déclare que Maky Sall “ne peut pas réduire l’opposition à sa plus petite expression”. “Cela est une entreprise vouée à l’échec. Il doit, poursuit le parlementaire, régler le problème de la santé, le problème de l’agriculture et le problème du chômage des jeunes. C’est la réussite de ces projets qui va l’honorer. L’anéantissement de l’opposition est inutile. S’il aime le pays, pur l’amour de ce pays que nous avons tous pour ce pays, nous lui demandons de faire le nécessaire pour que cesse ces violences constatées un peu partout au Sénégal”, dit-il, en définitive.