NETTALI.COM- L’élection pour la succession du défunt maire de Dalifort prévu dans 24h est partie dans la discorde. Déjà certains conseillers municipaux parlent d’achats de conscience.

C’est la tension à  la mairie de Dalifort à  24heures de l’élection pour la succession du maire Idrissa  Diallo. Certains élus disent ne pas comprendre l’attitude des membres de la mouvance présidentielle qui veulent diriger la commune qu’ils ont selon eux abandonné depuis des années. « C’est nous conseillers municipaux qui sommes appelés à désigner son remplaçant. Mais aujourd’hui, il y a des magouilles au plus haut sommet de l’Etat. Il y a des pontes de la république qui font des achats de connaissance. Le dieu de l’argent et des promesses grandioses planent à Dalifort », a dénoncé Moussa Gaye, conseiller municipal qui a fait face à la presse, ce mercredi matin.

Aujourd’hui ces conseillers de l’opposition font bloc et avertissent. En effet, tous les yeux sont braqués sur la commune de Dalifort pour le remplacement du maire Idrissa Diallo décédé il y a un mois.

Ce renouvellement prévu ce 28 janvier a déjà mis les nerfs à vif entre conseillers du camp du maire décédé et ceux du pouvoir. En attendant de connaitre le successeur d’Idrissa Diallo