NETTALI.COM – Le ministre de la Santé et de l’Action sociale, Abdoulaye Diouf Sarr, s’est invité sur le plateau de la Tfm, pour rassurer les Sénégalais sur les vaccins que le Sénégal tient vaille que vaille à trouver.

Le ministre de la Santé et de l’Action, Abdoulaye Diouf Sarr invite les spéculateurs «qui ne maîtrisent pas les tenants et les aboutissants du vaccin», a laisser les techniciens faire leur travail. “Il faut savoir que les spéculations et la course autour du vaccin ne sont pas spécifiques au Sénégal. C’est plusieurs pays qui entrent en compétition pour s’offrir le vaccin et mettre fin à cette pandémie de covid-19”, rappelle le ministre Abdoulaye Diouf Sarr.

Evoquant la rapidité de la mise en place du vaccin, il déclare : “C’est vrai que le vaccin contre la covid-19 est mise sur pied en un temps record,  mais il faut savoir que le contexte est particulier, car la technologie, les spécialistes et moyens sont mis en service pour sa création.”

Il rassure que le Sénégal a sa propre stratégie nationale qui s’articule sur trois grands axes. Il y’a d’abord l’initiative Covax avec plus de 170 pays qui s’unissent pour disposer d’un vaccin. Mais il faut signaler que le président Macky Sall  a voulu que le Sénégal soit certes dans cette initiative tout en étant dans sa propre stratégie.

Le ministre Abdoulaye Diouf Sera rappelle qu’il est important de disposer d’un vaccin à utiliser de manière homogène, mais qui garantit toutes les conditions de sécurité.

Selon lui, d’ici la fin du premier trimestre de 2021, cette initiative Covax sera bouclée. Cela n’empêche pas alors que le Sénégal s’ouvre certaines portes pour mettre en place des dispositifs d’utilisation d’un vaccin efficace.