NETTALI.COM – Au sujet de la question du « 3e » mandat, Aliou Sow, quoique Haut conseiller territorial au Hcct, invite Macky Sall à ne pas encourager une démarche propre à « rééditer une tragi-comédie dans notre pays ».

L’ancien ministre Aliou Sow est contre une candidature de Macky Sall en 2024. En clair, invité à l’émission « La Bibliothèque de », sur la 7 Tv, ce membre du Haut conseil des collectivités territoriales (Hcct) déplore : « En vérité, c’est gênant, je suis même choqué que le Sénégal qui est une sorte de vitrine démocratique, de modèle en Afrique (…) qu’on puisse imaginer nous mettre dans le lot de ces pays où la parole donnée n’est pas sacrée ».

Aliou Sow, à l’appui de son argumentaire, cite Hamadou Hampaté Ba qui disait : « L’homme n’a pas de queue, il n’a pas de crinière, son seul point de prise, c’est la parole ». Ainsi, fera remarquer l’ex-ministre en charge des Collectivités locales, « nous sommes dans une société d’oralité, la parole est sacrée. En Afrique on signait par la parole d’abord. Quand un chef dit publiquement des choses, prend parole publiquement et les réitère, il est tenu par ses prises de position ».

Sow de revenir sur les évènements de 2012, avec la candidature contestée de son ancien mentor Me Abdoulaye Wade. Il a tenu à rappeler que Macky Sall faisait partie des leaders de l’opposition qui contestaient cette candidature. « En un moment donné, il ne s’agit pas de questions de droit, de lois ou d’interprétation de la loi, il s’agit de sacralité de la parole donnée, de bon sens, de morale, d’autant plus que Macky Sall peut encore valoir au Sénégal l’occupation de fonctions prestigieuses sur la scène internationale. Il est jeune, il a occupé toutes les fonctions imaginables et je pense qu’il reste encore quelqu’un qui a le sens de l’Histoire pour ne pas tomber dans certains pièges ».