NETTALI.COM- Les résultats du rapport international du Programme d’analyse des systèmes éducatifs de la Confomen (PASEC) 2019, portant sur la qualité des systèmes éducatifs en Afrique subsaharienne francophone, ont été publiés, ce lundi 21 décembre 2021. Des résultats qui n’ont pas été satisfaisants.

Il y a encore du chemin à faire concernant les systèmes éducatifs africains. Les résultats du rapport international du Programme d’analyse des systèmes éducatifs de la Confomen (PASEC) 2019 révèlent que 52,1% des élèves, en classe de CM1, sont en dessous du seuil suffisant de compétences et sont dans une situation de difficultés d’apprentissage. « A ce niveau d’enseignement, ces élèves ont des difficultés pour comprendre des mots isolés issus de leur vie quotidienne et des phrases isolées ainsi que pour localiser des informations explicites dans des textes courts et moyens en prélevant des indices de repérage présents dans le texte et les questions », mentionne-t-on dans le rapport.

Cependant, force est de reconnaitre que le Sénégal sort un peu du lot sur l’échelle des compétences en lecture. Itou pour le Gabon, le Bénin, le Burkina Faso, le Congo et le Cameroun. Au bas du tableau se trouvent Madagascar, Tchad, RDC, Burundi, Niger, le Togo, la Côte d’Ivoire, et la Guinée. Ces pays, signale le document, présentent les plus grandes proportions d’élèves ne manifestant pas les compétences suffisantes de lecture à l’évaluation du PASEC 2019.

Les résultats ont également révélé que les écoles publiques ne disposent ni des ressources pédagogiques ni des équipements.

Il faut rappeler que le PASEC 2019 est un programme de la CONFEMEN qui a choisi le chef de l’État, Macky Sall comme parrain de son 60e anniversaire.